Calendrier 2021

Actualisation du Calendrier 2021

By United World Wrestling Press

CORSIER-SUR-VEVEY, Suisse (le 24 septembre) -- United World Wrestling a actualisé son calendrier des événements pour la saison 2021 en prenant en compte tous les récents ajustements dûs aux effets de la pandémie de covid-19 sur les événements internationaux.

Les championnats continentaux seront programmés en début d’année afin de pouvoir leur ajouter les tournois de qualification continentaux et mondiaux. Comme les qualificatifs continentaux panaméricains seniors ont eu lieu l'année dernière, le championnat continental prendra place à la fin du mois de mai.

Championnats continentaux : 
Janvier 29-31 : Océanie, Pago Pago, ASM
Février 02-07 : Afrique, Marrakech, MOR
Février 08-14 : Europe, Katowice, POL
Février 16-21 : CAsie, KAZ
Mai 27-30 : Panaméricain, Rio de Janeiro, BRA

Tournois de qualification olympique continentaux :
Mars 12-14 : Afrique & Océanie, El Jadidda, MOR
Mars 18-21 : Europe, Budapest, HUN
Mars 26-28 : Asie, Xi'an, CHN

Tournoi mondial de qualification olympique :
29 avril - 2 mai : Sofia, BUL

Nous avons aussi dû déplacer le championnat du monde cadet afin qu’il ne se déroule pas au même moment que les Jeux Olympiques. Nous soulignons le fait que si moins d'un mois sépare les championnats continentaux cadet du championnat du monde cadet, les délais en ce qui concerne les inscriptions seront maintenus.

Les Jeux Panaméricains juniors seront organisés pour la première fois l’année prochaine. Le tournoi de qualification pour ces Jeux sera le championnat Panaméricain cadets. Il devra donc être organisé plus tôt afin de laisser assez de temps pour la procédure d’inscription/accréditation. Il a aussi été exceptionnellement approuvé que l’Argentine accueille les championnats Panaméricains cadets et juniors en même temps afin de réduire les coûts des Fédérations Nationales.

Enfin, comme les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont été repoussés à 2026, il a été décidé de reprogrammer les championnats continentaux cadets 2022 à la même période que lors d’une année "normale" (fin juin).

Vous trouverez toutes ces modifications sur notre site internet (https://unitedworldwrestling.org/fr/events).

Moments d'Histoire aux Championnats du Monde de Lutte Libre Seniors

By United World Wrestling Press

Le Comité Exécutif d'United World Wrestling a donné; la semaine dernière, son approbation à la tenue du championnat du monde de lutte seniors 2020 tel que prévu, du 12 au 20 décembre prochain à Belgrade, capitale de la Serbie.

Le compte Instagram d'United World Wrestling propose de revenir sur les moments historiques les plus importants des championnats du monde de lutte libre seniors.


En 1951, la Turquie remporte six des huit médaille d'or de lutte libre en jeu.

En 1961, l'Iran est la première équipe du continent asiatique à remporter un titre mondial de lutte libre, un exploit accompli au Japon lors des mondiaux de Yokohama.

En 1967, Ali ALIEV (URS) devient le premier quintuple champion du monde de lutte libre, médaillé d'or en 1959, 1961, 1962, 1966 et 1967. Cette même année 1967, l'Union Soviétique s'empare de son 19ème titre de lutte libre par équipe consécutif.

En 1970, Abdollah MOVAHED (IRI) couronne - invaincu - cinq courses au titres (1965-1970) et devient le premier lutteur asiatique quintuple champion du monde de lutte libre. 

En 1971, Alexsandr MEDVED (URS) remporte son historique 7ème titre mondial (1962, 1963, 1966, 1967, 69, 70 et 71).

En 1975, Zevegiin OIDOV (MGL) devient le premier - et le seul à ce jour - Mongol à remporter deux titres mondiaux d'affilée.

En 1985, Raul FONSECA (CUB) devient le premier champion du monde cubain de l'histoire de la lutte libre grâce à sa victoire sur Dave SCHULTZ (USA) en finale.

En 1987, Sergei BELOGLAZOV (RUS) remporte son 6ème titre mondial. "Même si tu gagnes le championnat du monde, le lendemain tout est à recommencer," dit Beloglazov. "Tu es seul et tout est à refaire."

En 1992, John SMITH (USA) décroche son 4ème titre mondial d'affilée. "J'ai obtenu le droit d'être capable de faire usage de techniques pointues," dit Smith. "Et cela n'avait rien à voir avec le talent. C'était dû à ma détermination à devenir meilleur."

En 1993, l'équipe des Etats-Unis remporte le titre mondial à Toronto, au Canada, et devient la première équipe panaméricaine à le faire. 

En 1995, Valentine YORDANOV (BUL) rentre dans l'histoire en devenant le premier athlète de lutte libre 10 fois médaillé mondial (7 d'or, 2 d'argent et 1 de bronze).

En 1999, Daniel IGALI (CAN) vainc Lincoln MCILRAVY (USA) et remporte le premier titre mondial de lutte libre du Canada. 

En 2003, Arif ABDULLAEV (AZE) renverse Quintana MIGUEL (CUB) en finale des mondiaux pour devenir le premier champion du monde de lutte libre de l'Azerbaïdjan tous styles confondus.

En 2005, le grand lutteur libre Buvaisar SAITIEV (RUS) remporte son sixième et dernier titre mondial. 

En 2010, Sushil KUMAR (IND) est le premier lutteur indien couronné champion du monde. "2010 fut la meilleure année," dit Kumar. "Quel que soit le lieu où j'allais, je remportais l'or. Jeux du Commonwealth, championnat d'Asie, championnat du monde."

En 2011, Jordan BURROUGHS (USA) décroche, lors de ses débuts en championnat du monde, le premier de ses quatre titres mondiaux à Istambul, en Turquie. 

En 2018, Takuto OTOGURO (JPN) devient le plus jeune champion du monde de lutte libre du Japon tous styles confondus, à l'âge de 19 ans.