Campagne Super 8 : la lutte féminine à l'honneur

Corsier-sur-Vevey, SUISSE (16 décembre) – En réponse au taux croissant de participation féminine dans le sport de la lutte et à l’accent mis sur l’équité des genres dans ce sport, United World Wrestling a lancé une campagne centrée sur le développement des athlètes féminines dans le sport de la lutte dans le monde entier.  

La campagne « Super 8 », qui doit son nom au nombre d’ambassadeurs féminines qui mènent cette initiative mondiale, sera lancée le 14 janvier. Une présentation spéciale au Musée Olympique de Lausanne est prévue. L’événement se terminera le dimanche 8 mars, Journée internationale de la femme, lors de la Coupe du Monde féminine de Saint-Pétersbourg.

Au programme de la présentation du Musée Olympique figurent des discussions avec les ambassadeurs, des démonstrations sportives ainsi que des modules interactifs qui illustreront le développement de la lutte féminine.

« Nous voulons être les premiers à développer de nouveaux challenges et de nouvelles opportunités pour les athlètes féminines du monde entier dans le sport de la lutte » a déclaré le président de United World Wrestling Nenad Lalovic. « Nous voulons activement soutenir les femmes de tous âges qui décident de se mettre à la lutte. Cela fait partie des priorités absolues de notre organisation. »

United World Wrestling s’est défini plusieurs buts à atteindre pendant cette campagne de deux mois, notamment faire signer la Syndey Scorecard aux fédérations nationales – un dispositif par lequel les fédérations peuvent estimer le niveau d’équité des genres au sein de leur organisation. La Fédération Internationale aimerait également encourager les fédérations à signer la Brighton Plus Helsinki Declaration, un document politique développé par le International Working Group on Women in Sport qui engagent ceux qui le signent à développer l’équité des genres.

Les ambassadrices doivent organiser des tournois, faire des apparitions publiques et organiser des camps d’entrainement dans leurs pays d’origines dans le but de sensibiliser le public à la présence des athlètes féminines en lutte. Les ambassadeurs seront également à la tête d’une campagne lancée sur les médias sociaux et qui a pour but de faire augmenter la participation féminine dans ce sport.

« Promouvoir l’équité des genres ainsi que de créer de nouveaux challenges et opportunités pour les athlètes féminines sont les deux priorités du Mouvement Olympique. Cela a été mis en avant dans l’Agenda 2020 » commente Lalovic. « Nous voulons être les pionniers de la communité olympique et sommes très intéressées et motivés par la nouvelle approche du CIO. »

Ambassadrices Super 8

Edith DOCSA (ITA) – Arbitre à United World Wrestling

Fanny ECHEVERRY (COL) – Présidente de la Fédération de Lutte de Colombie

Carol HUYNH (CAN) – Championne olympique en 2008, membre du Bureau de United World Wrestling

Helen MAROULIS (USA) – Médaillée d’argent au niveau mondial en 2012

Sofia MATTSON (SWE) – Championne du monde en 2012, médaillée de bronze olympique

Isabella SAMBOU (SEN) – Championne olympique en 2012

Natalia VORBEYVA (RUS) – Championne olympique en 2012

Saori YOSHIDA (JPN) – Triple championne olympique, 12 fois championne du monde