Développement

Deqa Niamkey nommée Présidente du Groupe de Développement Sportif et Éducation de l'ASOIF

By United World Wrestling Press

Des experts venus de 28 Fédérations internationales (FI) régissant des sports d'été et des sports d'hiver ont rencontré cette semaine des représentants du Comité International Olympique à l'occasion de la septième édition du Forum de développement sportif et éducation de l'Asoif (Asdeg). La rencontre, dirigée par le groupe consultatif de l'Asdeg, s'est tenue les 28 et 29 mai au siège de la Fiba à Mies, en Suisse.

Les invités ont partagé leurs expériences des programmes en ligne pour l'éducation antidopage, les filières des compétitions internationales, la santé et le bien-être des athlètes. Les FI de Judo et de Tennis ont présenté leurs dernières formations en ligne, dont les vastes ressources permettent de former et soutenir athlètes et entraîneurs de la sorte. Les FI ont également abordé le sujet d'une aide mutuelle dans le suivi de la croissance de leurs disciplines. La Fiba a introduit son projet de transfert de connaissances et d'optimisation des investissements des FI.

Avec les Jeux Olympiques de Tokyo à l'horizon, la Fédération Internationale de Hockey a présenté son dessein de pérennisation de l'héritage des prochains JO. Le groupe a exploré un plan d'action collective à mettre en place dans cette vue entre le CIO, l'Asoif et les FI. Un représentant de la Fondation OlympAfrica - les Jeux Olympiques de la Jeunesse se dérouleront en 2022 à Dakar, au Sénégal - a présenté les activités de développement communautaire de la jeunesse de son organisation sur tout le continent et a proposé des solutions pratiques aux problèmes logistiques récurrents dans la région.

Ce forum annuel facilite une approche commune des fédérations nationales dans la mise en place de leurs projets dans les domaines du développement et de l'éducation, dans le but de maximiser l'efficacité des ressources humaines et financières et d'assurer une certaine cohérence à travers les disciplines afin que les FI obtiennent les meilleurs résultats possibles pour leurs actions.

Nommée Présidente de l'Asdeg, Mlle Deqa Niamkey, Directrice du Développement chez UWW, a déclaré à l'occasion de la rencontre : “Je suis très heureuse d'avoir été nommée à la tête du Groupe Consultatif de l'Asdeg. Le Forum a pris la direction que j'ai toujours escomptée, offrant aux FI une occasion exceptionnelle de construire un réseau, d'échanger des idées et de mettre en commun leurs expériences dans le développement de leurs activités.”

De fructueux échanges ont également défini et quantifié les progrès et développements obtenus depuis la dernière réunion du groupe. Un représentant de Solidarité Olympique s'est joint à la discussion pour présenter les activités actuelles de son organisation et discuter de nouveaux projets.

L'Asdeg

L'Asdeg a été fondé en 2012 et fait office d'expert-conseil dans le domaine du développement sportif et de l'éducation. Le groupe se réunit deux fois par an et organise un forum annuel de toutes les FI membres de l'Asoif, ceci dans le but de coordonner leurs approches et partager leurs connaissances.

Le prochain forum de l'Asdeg est prévu en mai 2020.

Article issu de ASOIF.com

Développement

Le CNO et la Fédération de Lutte du Burundi organisent un cours technique et la première compétition nationale

By Tim Foley

CORSIER-SUR-VEVEY (le 12 janvier) – Le Comité olympique burundais, avec le soutien de Solidarité Olympique et en collaboration avec la Fédération burundaise de lutte, ont accueilli du 7 au 12 janvier un cours technique de niveau 1 pour entraîneurs dans la capitale, Bujumbura.

Le cours était dirigé par le double médaillé d'argent olympique et expert de l'UWW Juan Luis MARÉN (CUB) et a réuni 28 participants, dont 7 femmes. Le cours a également accueilli trois entraîneurs, cinq athlètes et sept professeurs de sport. 


Le Département du Développement de l'UWW a récemment privilégié une série d'initiative en faveur de pays en voie de développement. Afin d'assurer une bonne réception des cours, l'UWW a également aidé le Burundi à organiser, juste après ceux-ci, une compétition nationale, à laquelle 25 jeunes lutteuses et 38 jeunes lutteurs cadets et juniors ont participé. 

Un budget de 3'000 $ a été alloué à l'événement activement soutenu par le Comité olympique du Burundi.  

Afin d'encourager le développement au niveau local et communautaire des fédérations les plus petites, UWW les encourage à mettre sur pied au moins une compétition par année et ce avec, si possible, le soutien et l'assistance de Solidarité Olympique pour les Cours techniques pour entraîneurs.

“Le but est de les aider à percevoir tous les aspects entrant en compte dans l'organisation d'une compétition. Au Burundi, les entraîneurs ont ainsi pu avoir une meilleure compréhension des besoins et processus inhérents à l'organisation d'une compétition sportive,” a déclaré Mme Deqa Niamkey, Directrice du Développement de l'UWW. 

“Ces compétitions permettront à nos fédérations de développer la lutte plus avant et d'attirer vers ce sport les générations futures. Grâce à la présence d'un expert éducateur de l'UWW, de tels événements auront un énorme impact sur le développement de la lutte.”