#CadetAsians

L'équipe iranienne prend les titres de LL et de GR au championnat d'Asie des Cadets ; les Japonaises au sommet de la lutte féminine

By Ali Feiz

NOURSOULTAN, KAZAKHSTAN (le 9 juillet) --- Le championnat d'Asie cadets de Noursoultan est terminé. L'Iran a dominé les compétitions de lutte libre et de lutte gréco-romaine et le Japon celle de lutte féminine.

In freestyle, Iran came in strong and medaled in all ten weight classes, claiming seven gold medals, one silver and one bronze, and collected 212 of the 250 possible points.

Ali ARAB FIROUZJAEI (45kg), Rahman AMOUZADKHALILI (48kg) and Ali GHOLIZADEGAN KOLOUKHI (51kg) gave Iran three golds in light weight categories but Aman AMAN from India and Kota TAKAHASHI from Japan made a gap in Iranian’s victories as captured gold medal in 55 and 60kg respectively.

Amir MOTAGHI (65kg), Amirhossein FIROUZPOURBANDPEI (80kg), Soheyl YOUSEFI SANGANI (92kg) and Salar HABIBI EHSANI (110kg) were four other Iranian champions, while Vijay VIJAY (IND) achieved the second gold medal for India at 71kg to help his team place second  (157 points) with two golds, one silver, and five bronze medalist.  The host country Kazakhstan had 8 medals (3 silver and 5 bronze) and 145 points to place third in Freestyle after Iran and India.

In Greco-Roman, Iran and Kazakhstan had a close battle for team title but Iran topped the host nation by six points.

Iran only had one more gold medal than Kazakhstan (4 gold, 2 silver, one bronze) as the host team had one more bronze medal (3 gold, 2 silver, 2 bronze).

Amirreza DEHBOZORGI (48kg), Saeid ESMAEILI LEIVESI (51kg), Hojat REZAEI (65kg) and Saeid KARIMIZADEH (92kg) were four Iranian champions who helped their team gather 181points. \

Samatbek IZIMGALI (45kg), Maksat SAILAU (80kg) and Nurtaz KYDYRBAY (110kg) earned three gold medals for Kazakhstan as the host team finished in second place with 175 points, while Kyrgyzstan came third with 137 points.

The three other Greco-Roman titles went to Firuz MIRZORAJABOV from Tajikistan at 55kg, Amirbek SULTONOV from Uzbekistan at 60kg and Bakdaulet EGEMBERDIEV from Kyrgyzstan at 71kg.

In women’s wrestling, the Japanese girls achieved six medals (4 gold and 2 silver) and won the team title with 176 points. India (159 points) was in close competition as they had six medals but only one of them was gold (one gold, 3 silver, 2 bronze). 

Participating in the tournament with eight wrestlers, China team had good performance by seven medals (one gold, 3 silver, 3 bronze), collecting 138 points and placing third in team standings.

Umi ITO (46kg), Mako OONO (53kg), Ami ISHI (65kg) and Rin TERAMOTO (69kg) were the four Japanese champions as North Korea which had only three wrestlers, won two gold medals by Jin Hyang JANG (43kg) and Ji Hyang KIM (in 49kg).

Four countries shared four remaining individual titles as Mushtariy TOLIPBEKOVA from Uzbekistan at 40kg, Priyanka PRIYANKA from India at 57kg, Maral BATTSOOJ from Mongolia at 61kg and Meng DANG from China at 73kg succeed to defeat all of their rivals.

2019 Cadet’s Asian Championships Medal Winners:

Freestyle

45kg
GOLD- Ali ARAB FIROUZJAEI (IRI)
SILVER- Nodirbek YAKUBOV (UZB)
BRONZE- Suraj ANNIKERI (IND)
BRONZE-  Dastan URMATBEK UULU (KGZ)

48kg
GOLD- Rahman AMOUZADKHALILI (IRI)
SILVER- Nurdaulet BAZARBAYEV (KAZ)
BRONZE- Kamronbek KADAMOV (UZB)
BRONZE- Otgonbaatar BOLDBAATAR (MGL)

51kg
GOLD- Ali GHOLIZADEGAN KOLOUKHI (IRI)
SILVER- Samagan ULAN UULU (KGZ)
BRONZE- Merey BAZARBAYEV (KAZ)
BRONZE- Sunil SUNIL (IND)

55kg
GOLD- Aman AMAN (IND)
SILVER- Arslan RAKHIMOV (UZB)
BRONZE- Shamil KALMATOV (KGZ)
BRONZE- Mahdi VEISI (IRI)

60kg
GOLD- Kota TAKAHASHI (JPN)
SILVER- Erfan ELAHI (IRI)
BRONZE- Deepak DEEPAK (IND)
BRONZE- Akniyet TULEGENOV (KAZ)

65kg
GOLD- Amir Hossein MOTAGHI (IRI)
SILVER- Mustafo AKHMEDOV (TJK)
BRONZE- Olzhas OLZHAKANOV (KAZ)
BRONZE- Manish GOSWAMI (IND)

71kg
GOLD- Vijay VIJAY (IND)
SILVER- Shokhruh JURAEV (UZB)
BRONZE- Nurdaulet KUANYSHBAY (KAZ)
BRONZE- Nurman UMAROV (KGZ)

80kg
GOLD- Amirhossein FIROUZPOURBANDPEI (IRI)
SILVER- Bekzat AMANGALI (KAZ)
BRONZE- Pureun KIM (KOR)
BRONZE- Abubakr SHUKUROV (TJK)

92kg
GOLD- Soheyl YOUSEFI SANGANI (IRI)
SILVER- Monu DAHIYA (IND)
BRONZE- Er HURILEBATE (CHN)
BRONZE- Bekzat TAZHI (KAZ)

110kg
GOLD- Salar HABIBI EHSANI (IRI)
SILVER- Islam TAGIROV (KAZ)
BRONZE- Kumar ANIRUDH (IND)
BRONZE- Zihao HUANG (CHN)

Freestyle Team Standings:
1- Iran 212 pts
2- India 157 pts
3- Kazakhstan 145 pts
4- Uzbekistan 127 pts
5- Kyrgyzstan 95 pts
6- Japan 91 pts
7- Korea 65 pts
8- Mongolia 63 pts
9- Tajikistan 55 pts
10- China 54 pts
11- Turkmenistan 30 pts
12- Saudi Arabia 20 pts
13- Taipei Chinese 12 pts
14- Jordan 10 pts
15- Singapore 0 point
15- Syria 0 point

Greco-Roman

45kg
GOLD- Samatbek IZIMGALI (KAZ)
SILVER- Razzak BEISHEKEEV (KGZ)
BRONZE- Kansei KAMIYOSHI (JPN)
BRONZE- Harsh HARSH (IND)

48kg
GOLD- Amirreza DEHBOZORGI (IRI)
SILVER- Yerassyl DAULETBEK (KAZ)
BRONZE- Kuvonchbek TOSHNAZAROV (UZB)
BRONZE- Ulukbek SANSYZBAEV (KGZ)

51kg
GOLD- Saeid ESMAEILI LEIVESI (IRI)
SILVER- Arshad ARSHAD (IND)
BRONZE- Kohei YAMAGIWA (JPN)
BRONZE- Iskhar KURBAYEV (KAZ)

55kg
GOLD- Firuz MIRZORAJABOV (TJK)
SILVER- Abror ATABAEV (UZB)
BRONZE- Yerassyl KENGANOV (KAZ)
BRONZE- Parvin PATIL (IND)

60kg
GOLD- Amirbek SULTONOV (UZB)
SILVER- Seyed Danial SOHRABI (IRI)
BRONZE- Ravi RAVI (IND)
BRONZE- Didar ORAZBERDIYEV (TKM)

65kg
GOLD- Hojat REZAEI (IRI)
SILVER- Din MUKHAMED KOSHKAR (KAZ)
BRONZE- Jianwei OU (CHN)
BRONZE- Neeraj NEERAJ (IND)

71kg
GOLD- Bakdaulet EGEMBERDIEV (KGZ)
SILVER- Reza SAKI (IRI)
BRONZE- Sheroz OCHILOV (TJK)
BRONZE- Samandar BOBONAZAROV (UZB)

80kg
GOLD- Maksat SAILAU (KAZ)
SILVER- Bekzat ORUNKUL UULU (KGZ)
BRONZE- Yifan CHEN (CHN)
BRONZE- Eito NISHIDA (JPN)

92kg
GOLD- Saeid KARIMIZADEH (IRI)
SILVER- Nitesh NITESH (IND)
BRONZE- Ao SUN (CHN)
BRONZE- Djakhongir KHOSHIMOV (UZB)

110kg
GOLD- Nurtaz KYDYRBAY (KAZ)
SILVER- Sonu SONU (IND)
BRONZE- Shahrokh MIKAEILI (IRI)
BRONZE-Davran SADYKOV (KGZ)

Greco-Roman Team Standings:
1- Iran 181 pts
2- Kazakhstan 175 pts
3- Kyrgyzstan 137 pts
4- India 134 pts
5- Uzbekistan 132 pts
6- Japan 85 pts
7- China 81 pts
8- Tajikistan 76 pts
9- Korea 58 pts
10- Turkmenistan 39 pts
11- Saudi Arabia 18 pts
12- Taipei Chinese 12 pts
13- Syria 6 pts
14- Jordan 0 point

Women’s Wrestling

40kg
GOLD- Mushtariy TOLIPBEKOVA (UZB)
SILVER- Komal KOMAL (IND)
BRONZE- Jin A KIM (PRK)

43kg
GOLD- Jin Hyang JANG (PRK)
SILVER- Karin UEMATSU (JPN)
BRONZE- Nazik MIRLAN KYZY (KGZ)

46kg
GOLD- Umi ITO (JPN)
SILVER- Xuejing LIANG (CHN)
BRONZE- Bermet NURIDIN KYZY (KGZ)

49kg
GOLD- Ji Hyang KIM (PRK)
SILVER- Yu SAKAMOTO (JPN)
BRONZE- Zeinep BAYANOVA (KAZ)
BRONZE- Xiaomin XIE (CHN) 

53kg
GOLD- Mako OONO (JPN)
SILVER- Altyn SHAGAYEVA (KAZ)
BRONZE- Ying LU (CHN)

57kg
GOLD- Priyanka PRIYANKA (IND)
SILVER- Yifan TANG (CHN)
BRONZE- Altjin TOGTOKH (MGL)
BRONZE- Burulsun BEKBOLOTOVA (KGZ)

61kg
GOLD- Maral BATTSOOJ (MGL)
SILVER- Laylokhon SOBIROVA (UZB)
BRONZE- DDilnaz SAZANOVA (KGZ)
BRONZE-Bhagyashree FAND (IND)

65kg
GOLD- Ami ISHI (JPN)
SILVER- Sonam SONAM (IND)
BRONZE- Cun LIU (CHN)
BRONZE- Rushana ABDIRASULOVA (UZB)

69kg
GOLD- Rin TERAMOTO (JPN)
SILVER- Yifeng LU (CHN)
BRONZE- Nurzat NURTAEVA (KGZ)
BRONZE- Reetika REETIKA (IND)

73kg
GOLD - Meng DANG (CHN)
SILVER - Pooja POOJA (IND)
BRONZE - Ayazhan SADU (KAZ)
BRONZE - Delgertsetseg BAASANKHUU (MGL)

Women’s Wrestling Team Standings:
1- Japan 176 pts
2- India 159 pts
3-China 138 pts
4- Mongolia 123 pts
5- Uzbekistan 114 pts
6- Kazakhstan 111 pts
7- Kyrgyzstan 110 pts
8- DPR Korea 65 pts
9- Taipei Chinese 58 pts

L'Hebdo !

L'Hebdo du 21 janvier !

By Eric Olanowski

En revue, la performance hors du commun de Mohammadian au Matteo Pellicone, le sixième titre de Lorincz en événement de série de classement, la remontée de huit points et victoire de Zhou sur Mensah-Stock, le championnat russe de lutte gréco-romaine et, de Suède, les résultats de l'Open Klippan Lady.

1. Mohammadian en survol au Matteo Pellicone ; victoire de Dake pour ses débuts en 74kg 
L'Iranien Mohammadhossein MOHAMMADIAN (IRI) a offert, dans la catégorie des 97kg au Matteo Pellicone et jusqu'au titre, une performance hors du commun : cinq victoires dont une par tombé sur un champion olympique, les autres sur un champion du monde des U23, un médaillé mondial de bronze, un cinquième mondial et le vice-champion d'Europe.

Mohammadian a commencé sa journée en écrasant par 11 à rien Alisher YERGALI (KAZ), cinquième place aux mondiaux de Noursoultan, un résultat qui avait permis au Kazakhstan de se qualifier pour les JO de 2020. L'Iranien a enchaîné avec une seconde victoire par supériorité technique, cette fois sur le champion du monde en titre des U23 Bo NICKAL (USA), remportée 10-0.

En quart de finale, Mohammadian a décroché ce qui constitue probablement la plus grande victoire de sa carrière en vainquant sans appel le champion olympique Kyle Snyder par 8-0. Suit un autre coup d'éclat, une victoire par 11-0 sur le médaillé mondial de bronze 2018 Abraham de Jesus CONYEDO RUANO (ITA), qui le place en finale pour affronter Aliaksandr HUSHTYN (BLR) pour le titre des 97kg. Cerise sur le gâteau et cinquième jeu blanc, il y écrase Hushtyn 9-0 et remporte le premier titre d'événement de série de classement (ESC) de sa carrière, quittant le Pellicone sur un résultat de 41-0.

Kyle DAKE (USA), pour ses débuts en 74kg, s'est permis de démembrer en 35 secondes un champion du monde et champion olympique en finale de cette catégorie olympique. Dake, l'un des trois champions du monde américains de lutte libre au Pellicone, vainc Soner DEMIRTAS (TUR) et rejoint Thomas GILMAN (USA) et Zahid VALENCIA (USA) au sommet du podium.

À 16 secondes, Dake menait 7-0.  Après une fuite de prise de son adversaire et une position ordonnée par terre, l'Américain s'est retrouvé dessus. Enchaînant sur deux ceintures en pont, Dake obtient une victoire par supériorité technique en 11-0 - et son second titre en ESC.

Matteo Pellicone FS
Mohammadian broie Snyder sur la route du titre au Matteo Pellicone (en anglais)
Dake démembre Demirtas pour ses débuts en 74kg ; les USA trois fois médaillés d'or (en anglais)

Interviews:
Interviews des champions de lutte libre

RÉSULTATS 
57kg - Thomas Patrick GILMAN (USA) df. Joseph Daniel COLON (USA), 4-3
61kg - (Nordic Style) - Kumar RAVI (IND) df. Nurislam SANAYEV (KAZ), 6-0
65kg - Bajrang BAJRANG (IND) df. Jordan Michael OLIVER (USA), 4-3
74kg - Kyle Douglas DAKE (USA) df. Soner DEMIRTAS (TUR), 11-0 
86kg - Zahid VALENCIA (USA) df. Alexander David DIERINGER (USA), 7-5 
97kg - Mohammadhossein MOHAMMADIAN (IRI) df. Aliaksandr HUSHTYN (BLR), 9-0 
125kg - Amir Hossein Abbas ZARE (IRI) df. Bilial MAKHOV (RUS), 5-3 

Viktor LORINCZ (HUN) se défait de Kumar SUNIL (IND) par 2-1 en 87kg et devient le premier lutteur à remporter six titres d'ESC. (Photo : Kadir Caliskan)

2. Lorincz devient le premier lutteur six fois titré en événement de série de classement 
À son arrivée au Matteo Pellicone, le Hongrois Viktor LORINCZ (HUN) détenait déjà autant de titres d'ESC qu'il y a de doigts sur une main. Pour le Lutteur de l'Année 2019 en gréco-romaine, une ne suffit désormais plus : il s'est emparé de la sixième médaille d'or de sa carrière en ESC mercredi soir dans la ville côtière d'Ostia.

Le Hongrois avait accumulé 19 victoires lors de ses apparitions aux cinq précédents ESC. Il en est aujourd'hui à 23 victoires pour 0 défaite, vainqueur en finale du Pellicone du médaillé d'argent d'Asie Kumar SUNIL (IND) par 2-1 en catégorie de poids des 87kg.

“Je suis très heureux d'avoir gagné ce tournoi et je compte bien continuer sur ma lancée. Je veux remporter les deux prochains qualificatifs (le championnat d'Europe et l'Open de Pologne) pour avoir la meilleure tête de série possible aux JO”, a déclaré Lorincz.

Lors de la première période de la finale du Pellicone, le vice-champion du monde 2018 a récolté un point pour inactivité et un autre pour une sortie de tapis, un avantage réduit ensuite à un seul point pour cause d'inactivité de sa part. Mais le marteau hongrois a pu compter sur ses fameuses capacités défensives pour ne plus rien céder jusqu'à sa victoire par 2-1, et accrocher à son tableau une sixième médaille d'or d'ESC.

“Je suis venu pour gagner. J'ai eu quelques combats difficiles, et je ne suis pas là où j'ai envie d'être. Je veux [développer] ma force et ma puissance pour les autres tournois.”

Matteo Pellicone GR
Lorincz décroche son sixième titre d'ESC

Interviews:
Interviews des champions de lutte gréco-romaine

RÉSULTATS
55kg - (Tournoi nordique) - Dogus AYAZCI (TUR) df. Max Emiliano NOWRY (USA), 9-0 
60kg - Sailike WALIHAN (CHN) df. Islomjon BAKHRAMOV (UZB), 4-3 
63kg - (Tournoi nordique) -  Andres MONTANO ARROYO (VEN) df. Stig-Andre BERGE (NOR), 11-0 
67kg -  Makhmud BAKHSHILLOEV (UZB) df. Abouhalima ABOUHALIMA (EGY), 3-1
72kg -  Mohamed Ibrahim Elsayed Ibrahi ELSAYED (EGY) df. Selcuk CAN (TUR), par tombé 
77kg - Zotlan LEVAI (HUN) df. Yunus Emre BASAR (TUR), par tombé 
82kg - Singh GURPREET (IND) df. Burhan AKBUDAK (TUR), 8-5 
87kg - Viktor LORINCZ (HUN) df. Kumar SUNIL (IND), 2-1 
97kg - Nikoloz KAKHELASHVILI (ITA) df. Felix BALDAUF (NOR), 5-4 
130kg - Abdellatif MOHAMED (EGY) df. Moises PEREZ HELLBURG (VEN), par tombé 

3. Zhou Shocks Mensah remonte de huit points
Ce n'est pas un secret que ZHOU Feng (CHN) était un peu la laissée-pour-compte de la finale l'opposant à la championne du monde en titre Tamyra MENSAH (USA) au Matteo Pellicone, catégorie des 68kg. Menée huit points à rien, elle a pourtant su faire preuve d'assez de sang-froid pour finalement décrocher l'or de la compétition. Cette éclatante victoire aura également empêché Mensah, nommée Lutteuse de l'Année 2019, de remporter un quatrième titre consécutif en ESC.

“En première période, je ne me sentais ni prête, ni préparèe, mais je n'ai pas abandonné,” a commenté Zhou sur ce difficile passage où elle a concédé trois amenés au sol et une clé de bras pour se retrouver menée 8-0. “Je me disais que le combat n'était pas fini et je n'ai pas abandonné.” 

Zhou, deux fois médaillée mondiale, a lancé sa contre-offensive par un contrôle de fourche et crochet intérieur, jusqu'à obtenir un amené au sol pour deux points. Trois ceintures en pont lui donnèrent ensuite 6 points supplémentaires, lui permettant de tenir l'égalité à la cloche et d'être déclarée vainqueure sur critères. 

Zhou a déclaré, après cette remarquable victoire à l'arrachée : “Je suis heureuse et excitée ! La plupart des lutteuses présentes à cette compétition prendront part aux Jeux Olympiques, alors décrocher l'or me réjouit.”

Sarah HILDEBRANDT (USA) est passée de 53 à 50kg et remporte le Matteo Pellicone grâce à une victoire à l'arrachée sur la médaillée d'argent de mondiaux de Noursoultan Emilia VUC (ROU). (Photo : Kadir Caliskan)

Si le passage en 50kg de Sarah HILDEBRANDT (USA) soulevait des questions avant de venir à Rome, les réponses ont été délivrées vendredi soir, où deux médaillées mondiales d'argent s'affrontaient en finale des 50kg : Hildebrandt inscrit un amené au sol à deux secondes de la cloche et chipe la médaille d'or à Emilia VUC (ROU). Souriant d'une oreille à l'autre, Hildebrandt a commenté : “J'aime comment ça sonne, championne des 50kg !” 

L'Américaine, toujours menée 2-1 à 10 secondes de la fin, a révélé ce qu'elle se répétait pour se motiver : “Tu ne gagneras pas parce que je ne vais pas perdre.” C'est exactement ce qui est arrivé. 

Usant d'une prise de bras pour soulever son adversaire roumaine, la médaillée mondiale d'argent 2018 a ensuite dégagé son bras gauche pour inscrire de justesse un amené au sol et remporter son deuxième titre d'ESC par 4-2.

Matteo Pellicone WW
Zhou remonte huit points et vainc la championne du monde en titre Mensah 8en anglais)
 

Interviews:
Interviews des championnes de lutte féminine

RÉSULTATS
50kg - Sarah HILDEBRANDT (USA) df. Emilia Alina VUC (ROU), 4-2 
53kg - Vinesh VINESH (IND) df. Luisa Elizabeth VALVERDE MELENDRES (ECU), 4-0 
55kg - (Nordic Style) - Vanesa KALADZINSKAYA (BLR) df. Solomiia VYNNYK (UKR), 10-0 
57kg - Odunayo Folasade ADEKUOROYE (NGR) df. Anshu ANSHU (IND), 10-0 
59kg - (Nordic Style) -  Anhelina LYSAK (UKR) df. Yuliya PISARENKA (BLR), par tombé
62kg - Aisuluu TYNYBEKOVA (KGZ) df. Liubov OVCHAROVA (RUS), par forfait sur blessure
65kg - (Nordic Style) - Inna TRAZHUKOVA (RUS) df. Oksana KUKHTA HERHEL (UKR), 5-0 
68kg - Feng ZHOU (CHN) df. Tamyra Mariama MENSAH (USA), 8-8 
72kg - (Nordic Style) - Maria SELMAIER (GER) df. Anastasiya ZIMIANKOVA (BLR), 8-6 
76kg - Erica Elizabeth WIEBE (CAN) df. Qian ZHOU (CHN), 10-0 

Davit CHAKVETADZE a vaincu Alexander KOMAROV 4-2 en finale du championnat de Russie de lutte gréco-romaine, catégorie 87kg. (Photo : Tony Rotundo)

4. Le championnat de Russie de lutte gréco-romaine tire sa révérence à Novosibirsk
La ville de Novosibirsk, située dans le sud-ouest de la Sibérie et qui a donné à l'histoire olympique deux des lutteurs les plus craints de la lutte gréco-romaine, Aleksandr KARELIN (RUS) et Roman VLASOV (RUS), accueillait ce weekend le championnat de Russie de ce style.

Davit CHAKVETADZE, champion olympique à Rio en 2016, a repris sa position de favori russe pour la catégorie de poids des 87kg aux prochains continentaux et Sergey SEMENOV a fait la preuve de son retour en phase gagnante après une décevante saison 2019.

Chakvetadze, en quête de son second titre national en trois ans et vainqueur d'Alexander KOMAROV 4-2 en finale des 87kg, a réalisé un parcours triomphal et semble avoir cimenté sa position de représentant russe au prochain championnat d'Europe. S'il était déjà, en 2019, le tenant du titre, il avait terminé derrière Komarov lors du Grand Prix d'Allemagne, ce qui l'avait tenu à distance de l'équipe russe des mondiaux de Noursoultan. Après la 11ème place de Komarov au Kazakhstan et quel que soit l'élu russe, Chakvetadze ou Komarov, il aura la diffficile charge de qualifier son pays en 87kg pour les JO 2020 de Tokyo.

En 130kg, le champion du monde 2018 Sergey Semenov est reparti sur une lancée gagnante et a scellé une victoire 3-0 sur Zurabi GEDEHAURI - après avoir échoué à qualifier une place à Noursoultan où il n'avait récolté qu'une décevante 17ème place.

Selon le correspondant de www.wrestrus.ru Tigran AVANIAN, la sélection russe pour le championnat d'Europe 2020 sera rendue publique le 6 février prochain.

À noter, les lutteurs suivants sont dispensés du championnat de Russie pour l'année 2020 :  
60kg – Sergey EMELIN (champion du monde 2018, argent en 2019)
60kg – Stepan MARYANYAN (champion du monde 2018, argent en 2019)
67kg – Artem SURKOV (champion du monde 2018, argent en 2019)
77kg – Roman VLASOV (double champion olympique)
97kg – Musa EVLOEV (champion du monde 2018 & 2019)

RÉSULTATS
55kg - Vitaly KABALOEV df. Emin SEFERSAEV, 3-2 
60kg – Zambolat LOKIYAEV df. Artur PETROSYAN, 7-0 
63kg – Ibrahim LABAZANOV df. Marat MARIPOV, 5-5
67kg - Alain MIRZOYAN df. Nazir ABDULAEV - 5: 6
72kg - Adam KURAK df. Magomed YARILBOV, 3-0 
77kg - Alexander CHEKHIRKIN df. Islam OPIEV, 7-0 
82kg - Shamil OZHAEV df. Ruslan VARDANYAN, 6-2 
87kg - Davit CHAKVETADZE df. Alexander KOMAROV, 4-2 
97kg - Alexander GOLOVIN df. Nikita MELNIKOV, 3-1 
130kg - Sergey SEMENOV df. Zurabi GEDEHAURI, 3-0

5. Le Japon décroche cinq médailles d'or à l'Open Klippan Lady ; Bullen en Italie et en Suède à quelques jours d'intervalle
Le Japon s'est attribué cinq des neufs médailles d'or de l'Open Klippan Lady, tenu en Suède, où Grace BULLEN (NOR) s'est emparée de l'or quelques jours après avoir participé au Matteo Pellicone.

Umi ITO (JPN), Rino KATAOKA (JPN), Tsugumi SAKURAI (JPN) et Yuka KAGAMI (JPN) sont sorties en tête de leurs catégories et Ami ISHII (JPN) remporte celle des 65kg en tournoi nordique. 

Ita et Kataoka, médaillées d'or en 50 et 53kg respectivement, ont toutes deux terminé leurs combats prématurément et en faisant jeu blanc 10-0, Ito sur Felicia GALLO (FRA) et Kataoka sur Ellen RIESTERER (GER). 

Sakurai inscrit la plus belle victoire pour le Japon en se défaisant de la sept fois médaillée mondiale et olympique Sofia MATTSSON (SWE) par 4-2 en finale des 55kg. 

La dernière médaillée d'or japonaise est Yuka Kagami, vainqueure de Dymond GUILFORD (USA) 2-1 en finale des 76kg. 

La Norvégienne Grace Bullen remporte, elle, l'or du Klippan Lady dans la catégorie des 59kg, quelques jours seulement après sa participation au Matteo Pellicone. Elle y avait échoué, en 57kg cette fois, face à Anshu ANSHU (IND) et Linda MORAIS (CAN), finalement et respectivement médaillées d'argent et de bronze de la compétition. En Suède cependant, la championne du monde des U23 2018 a su prendre le dessus 10-0 sur Abigail NETTE (USA) en finale des 59kg. 

RÉSULTATS
50kg - Umi ITO (JPN) df. Felicia GALLO (FRA), 10-0 
53kg - Rino KATAOKA (JPN) df. Ellen RIESTERER (GER), 10-0 
55kg - Tsugumi SAKURAI (JPN) df. Sofia MATTSSON (SWE), 4-2 
57kg - (Nordic Style) - Lauren LOUIVE (USA) df.  Cameron GUERIN (USA), 8-0 
59kg - Grace BULLEN (NOR) df. Abigail NETTE (USA), 10-0 
62kg - Jennifer PAGE (USA) df. Emma JOHANSSON (SWE), par tombé
65 kg - (Nordic Style) - Ami ISHII (JPN) df. Rin TERAMOTO (JPN), 8-3 
72 kg - (Nordic Style) - Danuté DOMIKAITYE (LTU) df. Mizuki NAGASHIMA (JPN), 13-3
76kg - Yuka KAGAMI (JPN) df. Dymond GUILFORD (USA), 2-1

L'Hebdo dans les réseaux !

1. Big Move Monday -- Temirtassova A. (KAZ) -- Ch/at du Monde Senior 2019 #WrestleNursultan
2. Nous remercions chacun des 400'000 fans pour votre soutien ininterrompu ! 👏 🌟 #unitedworldwrestling
3. Dans les coulisses de #wrestlerome
4. @frankchamizo92 explique pourquoi il fait l'impasse sur le Matteo Pellicone et donc Dake, Burroughs et Sidakov 🇮🇹🔥 // Interview complète sur notre bio Instagram
5. Big Move, Jour 3 à l'ESC #WrestleRome Matteo Pellicone!