L'Hebdo !

L'Hebdo du 21 janvier !

By Eric Olanowski

En revue, une semaine russe : le Grand Prix Mindiashvili, les résultats du championnat de Russie de lutte gréco-romaine et le premier événement de série de classement de l'année, le tournoi Ivan Yariguin.

1. Le Grand Prix Mindiashvili, la dernière compétition qualificative pour le Yariguin, s'est terminé à Krasnoyarsk 
Conditions de qualification du Ivan Yariguin pour un lutteur russe : être un membre de l'équipe russe mondiale 2018, un champion des Alan ou un finaliste du Mindiashvili. 

Le Grand Prix Mindiashvili, la dernière compétition qualificative pour le Yariguin, s'est terminé à Krasnoyarsk en Russie, trois jours avant que le premier événement de série de classement de l'année ne débute en Sibérie. Les finalistes du Mindiashvili ont bloqué leur place au Yariguin ; grande importance a été donnée à l'événement de série de classement et seules quatre finales sur dix les auront vu s'affronter en 61, 65, 74 et 86kg. 

La finale des 65kg fut la plus remarquable, où Nachyin KUULAR (RUS), champion du monde des U23 2017 et dauphin de l'édition 2018, a pris sa revanche sur Kurban SHIRAEV (RUS) pour s'emparer de l'or du Mindiashvili par 3-2. 

RÉSULTATS
57kg – Aryian TYUTRIN df. Amirkhan GUVAZHOKOV, par forfait 
61kg –  Eduard GRIGOREY df. DONGAK, 6-1 
65kg – Nachyin KUULAR df. Kurban SHIRAEV, 3-2 

70kg – Razambek ZHAMALOV df. Anzor ZAKUEV, par forfait 
74kg – Nikita SUCHKOV df. Arslan BUDAZHAPOV, 5-3 
79kg – Alan ZASSEEV df. Khalil AMINOV, par forfait
86kg – Soslan KTSOEV df. Omar ZIYAUTDIOV, 10-0 
92kg – Alikhan ZHABRAILOV df. Magomed KURBANOV, par forfait 
97kg – Magomedov df. Tamerlan RASUEV, par forfait 
125kg – Pavel KRIVTSOV df. Zelimkhan KHIZRIEV, par forfait 

2. Les champions olympiques Vlasov et Chakvetadze remportent le championnat russe de lutte gréco-romaine 
La Fédération russe a conclu le championnat russe de lutte gréco-romaine 2019 à Kaliningrad en Russie, où les deux champions olympiques Roman VLASOV et Davit CHAKVETADZE ont presque regagné leur position au sommet de la lutte gréco-romaine russe suite à leurs victoires dans les catégories des 77kg et 87kg respectivement.

Les six champions du monde en titre de lutte gréco-romaine Sergey EMELIN, Stepan MARYANIAN, Artem SURKOV, Alexander CHEKHIRKIN, Musa EVLOEV et Sergey SEMENOV, étaient exemptés de championnat et rencontreront par après les vainqueurs de ce weekend pour des places aux championnats d'Europe et du monde 2019.

Pour que Vlasov reprenne sa place en 77kg, il lui faudra se défaire du champion du monde en titre Alexander Chekhirkin. Les 87kg n'ayant pas donné de champion du monde cette année, c'est Chakvetadze qui représentera la Russie au championnat d'Europe et au championnat du monde. 

À noter que pendant ce championnat de Russie, Alexander KOMAROV, quadruple champion du monde cadet/junior, aura fait à la maison ses débuts chez les seniors, prenant le dessus sur Vaah MARGARYAN 8-1 en finale de la catégorie des 82kg. 

RÉSULTATS 
55kg – Vitaly KABALOEV df. Victor VEDERNIKOV, 5-1 
60kg – Zambolat Lokyaev df. Dmitry Lyustrickski, 7-3
63kg – Marat GARIPOV df. Alexey TADYKIN, 10-3 
67kg -  Alexey KIANKIN df. Saur KABALOEV, 4-2 
72kg – Abuazid MANCIGOV df. Adam KURAK, 7-1 
77kg – Roman VLASOV df. Islam OPIEV, 8-0 
82kg – Alexander KOMAROV df. Vaah MARGARYAN, 8-1 
87kg – Davit CHAKVETADZE df. Sosruko KODZOKOV, par tombé
97kg – Alexander GOLOVIN df. Nikita MELNIKOV, 1-1 
130kg – Vitaly SHCHUR df. Rafael Tsistuashvili, 2-0 

Le Tournoi Ivan Yariguin, le premier événement de série de classement de l'année, débute jeudi. (Photo par Max Rose-Fyne) 

3. Le Yariguin commence jeudi
Le 30me Tournoi Annuel Ivan Yariguin - et premier événement UWW de série de classement de lutte libre et lutte féminine de l'année, commence ce jeudi à Krasnoyarsk en Russie. 

Le système de points tel que récemment révisé sera appliqué. Ce tournoi revêt une importance spéciale puisque la nomination des têtes de série du championnat du monde d'Astana 2019 dépendra des points accumulés par les athlètes au championnat du monde 2018 ainsi qu'aux championnats continentaux et aux événements de série de classement.  

Points en événement de série de classement 2019
OR - 8 points  
ARGENT - 6 points 
BRONZE - 4
5me - 2 

*Le nombre de points attribués lors de chaque compétition dépendra de la quantité de lutteurs entrée dans les tableaux. Pour les catégories de poids comprenant 10 ou moins d'entrées, six points supplémentaires seront ajoutés. Pour les catégories avec de 11 à 20 lutteurs 8 points supplémentaires seront ajoutés. 10 points seront ajoutés dans le cas où plus de 20 lutteurs sont entrés dans une même catégorie de poids.

PROGRAMME (Heure locale/GMT : +7) 
 

23 janvier (Mercredi)
08.00 - Arrivée des délégations
15.30 - Stage arbitres
15.30 - Conférence de presse des représentants du Comité organisateur, du corps des arbitres, chefs d'équipes et entraîneurs
16.30 - Tirage : Femmes: cat : 50,55,59,65 kg Hommes : cat : 57,61,70 kg

24 janvier (jeudi)
08:30 - Examen médical et pesée cat : Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg
11.00 - Éliminatoires Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg
16.00 - Tirage cat : Femmes : 53,57,62,68 kg Hommes : 65,79,125kg
17.00 - 1⁄2 finales cat : Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg

25 janvier (vendredi)
08:15 - Pesée cat : Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg
08:30 - Examen médical et pesée cat : Femmes : 53,57,62,68 kg Hommes : 65,79,125kg
11.00 - Éliminatoires et 1⁄2 finale cat : Femmes : 53,57,62,68 kg Hommes : 65,79,125kg  - Repêchage cat : Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg
16.30 - Tirage cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg
16.00 - Cérémonie d'ouverture
17.00 - Finales cat : Femmes : 50,55,59,65 kg Hommes : 57,61,70 kg

26 janvier (samedi)
08:15 - Pesée cat : Femmes : 53,57,62,68 kg Hommes : 65,79,125kg
08:30 - Examen médical et pesée cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg
11.00 - Éliminatoires et 1⁄2 finale cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg - Repêchage cat : Femmes : 53,57,62,68 kg Hommes : 65,79,125kg
18.00 - Finales cat: Women: 53,57,62,68 kg Men: 65,79,125kg

27 janvier (dimanche)
09:00 - Pesée cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg
11.00 - Repêchage cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg
13.00 - Finales cat : Femmes : 72,76 kg Hommes : 74,86,92,97 kg

28 janvier (lundi)
Jusqu'à 12.00 - Départ des délégations 


La championne du monde chinoise 2018 RONG Ningning avait commencé l'année par une victoire au Yariguin. (Photo par Gabor Martin) 

4. Yariguin 2018 : cinq médailles d'or chinoises
Bien que présente au Yariguin l'année passée, la catégorie de lutte féminine n'y entrait pas encore en série de classement. L'édition 2019, au contraire, verra ses lutteuses concourir pour les précieux points de série. 

Si quatre pays avaient décroché l'or du Yariguin l'année passée, les chinoises avaient raflé la mise avec sept lutteuses placées en finales pour cinq médailles d'or. Toutes les lutteuses titrées, à l'exception de la championne d'Asie ZHOU Qian, avaient représenté la Chine au championnat du monde 2018. 

La star montante RONG Ningning aura été la meneuse du succès chinois à Krasnoyarsk. L'édition 2018 du Yariguin aura révélé Ningning, jusque-là inconnue : elle y avait vaincu la dauphine mondiale Allison RAGAN (USA) 10-0 en finale des 59kg. Redescendue en 57kg, elle remportait dans un même élan le championnat d'Asie, les Opens de Chine et Pologne et le championnat du monde de Budapest, obtenant également la deuxième place du championnat du monde des U23 et la médaille de bronze du Prix Alexander Medved.

Le Japon, la Mongolie et les États-Unis avaient tous placé au moins une lutteuse au sommet du podium du Yariguin en 2018. 

Le Japon - cinq finalistes - a récolté trois médailles d'or grâce à Yuki IRIE, Yu MIYAHARA et Andoriahanako SAWA (JPN), tandis que la Mongolie, grâce à PUREVDORJ Orkhon, et les USA avec Tamyra MENSAH-STOCK, repartaient chacun avec une médaille d'or. 

À quatre jours de la clôture des inscriptions de l'édition 2019, Mensah-Stock est la seule championne en titre à remettre son titre en jeu cette année pour, peut-être, un troisième titre au Yariguin.

RÉSULTATS 2018 LUTTE FÉMININE 
50kg – Yuki IRIE (JPN) df. Sonhyang KIM (PRK), 9-8 
53kg – Yu MIYAHARA (JPN) df. Stalvira ORSHUSH (RUS), 4-4
55kg – Andoriahanako SAWA (JPN) df. Mengyu XIE (CHN), 10-8 
57kg – ZHANG Qi (CHN) df. Gantuya ENKHBAT (MGL), 6-4 
59kg – RONG Ningning (CHN) df. Allison Mackenzie RAGAN (USA), 10-0 
62kg – PUREVDORJ Orkhon (MGL) df. Kiwa SAKAE (JPN), 10-0
65kg – TANG Chuying (CHN) df. Yulia PRONTSEVITCH (RUS), 4-1 
68kg – Tamyra MENSAH-STOCK (USA) df. HAN Yue (CHN), 3-3 
72kg – WANG Juan (CHN) df. Masako FURUICHI (JPN), 4-1 
76kg – ZHOU Qian (CHN) df. Ekaterina BUKINA (RUS), forfait par blessure 

David Taylor, l'un des trois lutteurs médaillés d'or au Yariguin champion du monde à Budapest. (Photo par Tony Rotundo) 

5. Yariguin 2018 : six médaillés du Yariguin sont devenus champions du monde à Budapest
Sept champions du monde avaient rejoint la Sibérie il y a douze mois pour lutter au plus dur tournoi du monde. Six y avaient décroché une médaille.  

Les sept champions du monde étaient Zaur UGUEV (RUS) (57kg), Yowles BONNE RODRIGUES (CUB) (61kg), Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV (RUS) (70kg), Zaurbek SIDAKOV (RUS) (74kg), Kyle DAKE (USA) (79kg), David TAYLOR (USA) (86kg) et Abdulrashid SADULAEV (RUS) (97kg). 

Takuto OTOGURO (JPN) (65kg), J’den COX (USA) (92kg) et Geno PETRIASHVILI (GEO)(125kg), champions du monde également, n'avaient pas honoré le Yariguin de leur présence. 

Uguev, Taylor et Sadulaev avaient su doubler leur mise. Sadualev avait remporté le Yariguin dans la catégorie des 92kg et le championnat du monde en 97kg.

Zaurbek Sidakov, Magomedrasul Gazimagomedov et Kyle Dake, médaillés d'argent du Yariguin, avaient décroché l'or à Budapest. 

Au contraire, Gadzhimurad Rashidov et Kyle Snyder, titrés à Krasnoyarsk, étaient repartis bredouilles de Budapest - c'est à dire des finales.

Le Cubain Yolwes Bonnes Rodrigues est le seul champion du monde reparti les mains vides du Yariguin. Il concourait en 65kg, 4kg de plus que pour son titre obtenu au championnat du monde. 

Bonne avait concédé la défaite face à BATCHULUUN Batmagnai (MGL), vaincu ensuite par Ilias BEKBULATOV (RUS) et Nachyn KUULAR (RUS), et avait terminé 5me de la compétition. 

Les dates d'inscription 2019 ont été repoussées jusqu'au 21 janvier.

Résultats 2018 
57kg -  Zavur UGUEV (RUS) df. Azamat TUSKAEV (RUS), 4-1 
61kg - Gadzhimurad RASHIDOV (RUS)df. Ismail MUSUKAEV (RUS), 3-2 
65kg -  Ilias BEKBULATOV (RUS)df. Akhmed CHAKAEV (RUS), 3-3
70kg - Magomed KURBANALIEV (RUS)df. Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV (RUS), 2 - 2
74kg - Khetik TSABOLOV (RUS)df. Zaurbek SIDAKOV (RUS), 3-1
79kg - Akhmed GADZHIMAGOMEDOV (RUS) df. Kyle DAKE (USA), 8-2
86kg - David TAYLOR III (USA) df. Fatih ERDIN (TUR), par tombé. 
92kg - Abdulrashid SADULAEV (RUS) df. Anzor URISHEV (RUS), 6-0 
97kg - Kyle Frederick SNYDER (USA) df. Rasul Magomedovitch MAGOMEDOV (RUS), 4-1 
125kg - Muradin KUSHKHOV (RUS) df. Anzor Ruslanovitch KHIZRIEV (RUS), 1-1 

*Les champions du monde 2018 sont en gras.

L'Hebdo dans les réseaux ! 

1. Big Move Monday -- BONNE Y. (CUB) -- 2018 Ivan Yariguin #wrestling #wrestler #monday #motivation#throw #takedown #mma
2. Retour sur le Yariguin : Akhmed GADZHIMAGOMEDOV (RUS) avait vaincu Kyle DAKE (USA) 8-2 en finale des 79kg.
3. Merci pour #SundaySmiles@pascal.eisele.
4. #ScoreThat - Avant de regarder, devinez la fin. Rouge ou bleu ? 🎥: @krakatauf
5. Retour sur le Yariguin : finale russe en 74kg, le dauphin du championnat du monde 2017 Khetik TSABOLOV (RUS) arrête @zaurbek_sidakov en 74kg avant son deuxième titre au Yariguin. 

View this post on Instagram

Thanks for the #SundaySmiles, @pascal.eisele.

A post shared by Olympic Wrestling (@unitedworldwrestling) on

L'Hebdo !

L'Hebdo du 14 mai !

By Eric Olanowski

En revue, le Matteo Pellicone Memorial à Sassari en Sardaigne la semaine prochaine, les résultats du Tournoi International d'Ukraine, les Wold Series de Beach Wrestling, l'opération de Gadzhimagomedov et les derniers classements de lutte gréco-romaine.

1. Le Matteo Pellicone Memorial de Sassari commence jeudi 23 mai
Le troisième événement de série de classement UWW de l'année le Matteo Pellicone Memorial the Sassari en Sardaigne, commence dans un peu plus d'une semaine. Ce sera la première fois qu'un événement de série de classement réunit la lutte libre, la lutte gréco-romaine et la lutte féminine sous un même toit.

Le tournoi, d'une durée de trois jours, prendra place à 655 kilomètres de Rome, sur l'île italienne de Sardaigne. Lutter sous la brise de la mer Thyrrénienne exerce un attrait certain et les plus grandes stars de la discipline ont répondu à son appel. Bien que les inscriptions ne soient officialisées que 24 heures avant la compétition, voici quelques unes des stars attendues en Sardaigne : 

GR 77kg - KIM Hyeonwoo (KOR) – Champion olympique
FS 70kg - Soslan RAMONOV (RUS) – Champion olympique 
WW 76kg - Erica WIEBE (CAN) – Championne olympique
WW 72kg - Anna FRANSSON (SWE) – Championne olympique
FS 74kg - Frank CHAMIZO (ITA) –  Double champion olympique 
GR 67kg - RYU Hansu (KOR) – Champion olympique 

WW 76kg - Aline ROTTER FOCKEN (GER) – Championne olympique
WW 55kg - Vanesa KALADZINSKAYA (BLR) – Championne olympique
WW 55kg - Sofia MATTSSON (SWE) – Championne olympique
GR 77kg - Tamas LORINCZ (HUN) – 2me mondial 
FS 74kg - Khetik TSABALOV (RUS) - 2me mondial 
FS 65kg - Gadzhimurad RASHIDOV (RUS) – Double médaillé mondial d'argent 
GR 87kg -Erik SZILVASSY (HUN) – Champion du monde des U23 
WW 57kg - Grace Jacob BULLEN (NOR) – Championne du monde des U23
FS 57kg - Suleyman ATLI (TUR) – Classé No. 1 en 57kg 
FS 68kg - Fatih ERDIN (TUR) – Classé No. 1 en 86kg

PROGRAMME

2. Razzia des Brésiliennes et des Géorgiens à Rio
Du funk brésilien résonnait dans l'après-midi de samedi, alors que quatre lutteuses brésiliennes de beach wrestling s'emparaient de l'or de chaque catégorie de la deuxième épreuve des Beach Wrestling World Series (BWWS). Les Brésiliennes, riant et dansant, ont également empoché 1000 francs suisses par victoire.

Kamila BARBOSA (50kg), Camila FAMA (60kg), Brenda AGUIAR DOS SANTOS (70kg) et Aline DA SILVA FERREIRA (BRA) ont chacune donné le meilleur d'elles-mêmes pendant les deux jours de la compétition, à la grande satisfaction du public local.

Et comme au Portugal pour la première épreuve des World Series, quatre Géorgiens se sont retrouvés en finale, à la différence que cette fois tous sont repartis avec une médaille d'or.

Cliquez ici pour l'article complet de Tim Foley. 

3. Neuf athlètes européens classés No.1 mondiaux en lutte gréco-romaine
Dans les derniers classements de lutte gréco-romaine publiés par United World Wrestling, l'Europe s'arroge la part du lion : neuf athlètes européens sont classés No.1, avant les deux derniers événements de série de classement et le championnat du monde de Nur Sultan.

Encore plus impressionnant, cinq des places européennes sont le fait de la Fédération russe. Les cinq lutteurs russes classés No.1 sont Sergey EMELIN (60kg), Stepan MARYANYAN (63kg), Artem SURKOV (67kg), Musa EVLOEV (97kg) et Sergey SEMENOV (130kg). 

Les quatre autres sont l'Azerbaïdjanais Eldaniz AZIZLI (55kg), l'Allemand Frank STAEBLER (72kg) , le Turc Emrah KUS (82kg) et l'Ukrainien Zhan BELENIUK (87kg). 

Le seul lutteur non Européen classé premier est le champion olympique coréen Hyeonwoo KIM dans la catégorie des 77kg.

Cliquez ici pour toutes les infos sur les classement de lutte gréco-romaine (en anglais).

4. Gadzhimagomedov opéré après sa blessure au championnat d'Europe 
Médaillé mondial de bronze 2018 des 79kg, le Russe Akhmed GADZHIMAGOMEDOV a subit une opération au genou pour soigner une déchirure du ménisque et un ligament croisé à son genou droit – il sera probablement complètement remis avant le championnat de Russie en juillet prochain, où il est supposé lutter dans la catégorie des 74kg.

La blessure de Gadzhimagomedov est survenue dans les dernières secondes de la première période de sa demi-finale du championnat d'Europe contre Oleksii DOMANYTSKYI (UKR). Gadzhimagomedov a stoppé une tirade de bras croisée et s'est baissé en tenant son genou droit de douleur. Il menait à ce moment par 3-0 et a poursuivi le combat sur un genou, inscrivant deux héroïques amenés au sol et remportant le combat 7-0.

Mais Gadzhimagomedov a fait l'impasse sur la finale, déclarant forfait pour blessure face au dauphin des mondiaux Jabrayil HASANOV (AZE) ; il prend tout de même la médaille d'argent du championnat d'Europe. 

Olena KREMZER (UKR) vainc Anzhelina LYSAK (UKR) et décroche le titre des 59kg. (Photo : Gabor Martin)

5. Fin du Tournoi International d'Ukraine à Kiev
Le Tournoi International d'Ukraine s'est conclu à Kiev et selon nos sources à la Fédération ukrainienne de lutte, les résultats de ce weekend seront déterminants pour les Jeux Européens du mois de juin prochain. Les lutteurs ukrainiens les mieux placés de leur catégorie représenteront leur pays à Minsk en Biélorussie.

Des neufs médailles d'or en lice (faute d'inscription en 72kg), 7 sont revenues à des athlètes ukrainiens. La surprise du tournoi est venue en 57kg, où Irina KHARIV (UKR) a vaincu la dauphine des championnats d'Europe 2018 Tatyana KIT (UKR) pour lui prendre sa place aux Jeux prochains. 

De plus, les championnes d'Europe Alla CHERKASOVA (68kg) et Iryna HUSYAK (55kg) et la médaillée d'argent européen Lilya HORISHNA (53kg) ont fait l'impasse sur le tournoi. Aucune certitude si elles en ont déjà suffisament fait pour être automatiquement  sélectionnées aux Jeux Européens, ou si des éliminatoires seront mis en place avant le mois de juin.

La Japonaise Miyuu NAKAMURA (50kg) et Vasilisa MARZALIUK (76kg) sont les deux seules lutteuses non ukrainiennes à avoir atteint le sommet du podium.

Nakamura, championne du monde junior en 2016, s'est défaite de la médaillée mondiale de bronze et classée 2me mondiale Oksana LIVACH (UKR) en finale des 50kg. La No. 19 Vasilisa Marzaliuk a elle vaincu en finale des 76kg celle qui avait représenté l'Ukraine au championnat d'Europe, Alla BELINSKAYA. 

RÉSULTATS

50kg    
OR - Miyuu NAKAMURA (JPN)
ARGENT - Oksana LIVACH (UKR)  
BRONZE - Anna LUKASIAK (POL)
BRONZE - Maria VINNIK (UKR)

53kg
OR - Yuliia BLAHINYA (UKR)  
ARGENT - Kristina BEREZA(UKR)
BRONZE - Paula KOZLOV (POL)
BRONZE - Maria PPREVOLARAKL (GRE)

55kg
OR - Alina AKOBIYAN (UKR)  
ARGENT - Zalina SIDAKOVA (BLR)           
BRONZE - Khristina DEMKO (UKR)

57kg
OR - Irina KHARIV (UKR)         
ARGENT - Tatyana KIT (UKR)          
BRONZE - Irina KURCHKINA (BLR)

59kg    
OR - Olena KREMZER (UKR)    
ARGENT - Anzhelina LYSAK (UKR)            
BRONZE - Sofia BODNAR (UKR)

62kg    
OR - Yulia TKACH (UKR)                                              

65kg    
OR - Irina KOLIADENKO (UKR)          
ARGENT - Tatyana RYSHKO (UKR)
BRONZE - Anastasia LAVRENCHUK (UKR)

68kg    
OR - Kristina BEREZA (UKR)                                        

72kg                                                                        
Pas de compétition 

76kg    
OR - Vasilisa MARZALIUK (BLR)        
ARGENT - Alla BELINSKAYA (UKR)         
BRONZE - Irina PASICHNIK (UKR)

L'Hebdo dans les réseaux !

1. Big Move Monday -- DATUNASHVILI Z. (GEO) -- Jeux Européens 2015
2. Comment devenir No.1 mondial ? Bio du champion olympique et No.1 des 77kg KIM Hyeonwoo @koreawrestlingfederation, depuis le championnat du monde : 
Ch/at du monde :🥉 Ch/at d'Asie :🥇 Open de Zagreb :🥉 Grand Prix de Hongrie :🥉 
3. Dilemne hongrois : 
Qui la Hongrie doit-elle inscrire en 87kg à #WrestleNurSultan ?
Le No. 3 Erik SZILVASSY - U23 🌎🥇et Ch/at d'Europe🥉ou le No. 5 Viktor LORINCZ - 2x 🌎🥉, Grand Prix de Hongrie et Open de Zagreb 🥇. Lorincz mène 2-0 contre Szilvassy en 2019
4. Samedi positif avec le No. 5 RYU Hansu 🇰🇷. 📸: @sachikohotaka
5. Le champion du monde en titre hongrois Peter BACSI n'est pas réapparu depuis sa médaille d'or des mondiaux. Les têtes de série des 82kg seront donc, pour le championnat du monde de #WrestleNurSultan : 
No. 1 - Emrah KUS 🇹🇷.
No. 2 - @saeid.abdovali68 🇮🇷.
No. 3 - Viktar SASUNOUSKI 🇧🇾.
No. 4 - @bisultanov_077 🇩🇰.