L'Hebdo !

L'Hebdo du 26 mars !

By Eric Olanowski

En revue, les sélections russes pour le championnat d'Europe, les 12 champions du monde en titre qui se retrouveront à Bucarest, les résultats du championnat d'Asie des U23, le championnat d'Afrique en cours et 'Hollywood contre Bollywood.'

1. Sadulaev, Sidakov et Uguev feront l'impasse au championnat d'Europe
Les inscriptions pour le championnat d'Europe 2019 sont terminées. La Fédération russe a préféré ne pas sélectionner la majorité de ses champions du monde. La raison semble être que leurs meilleurs lutteurs se prépareront alors pour les Jeux Européens, prévus du 25 au 30 juin à Minsk en Biélorussie.

Les champions du monde Abdulrashid SADULAEV, Zaurbek SIDAKOV et Zaur UGUEV seront donc absents  de Bucarest. Muslim SADULAEV, Magomed KURBANALIEV et Vladislav BAITCAEV remplaceront les tenants du titre en 57, 74 et 97kg respectivement. 

S'il s'agit de la première participation de Muslim Sadulaev au championnat d'Europe, Kurbanaliev et Baitcaev y avaient, l'année passée, déjà représenté la Russie, de plus avec succès puisque tous deux étaient repartis médaillés d'or.

*Le championnat d'Europe est annuel alors que les Jeux Européens sont organisés tous les quatre ans.

Ch/at d'Europe, sélections russes
57kg - Muslim SADULAEV
61kg - Magomedrasul IDRISOV
65kg - Nachyn KUULAR
70kg - Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV
74kg - Magomed KURBANALIEV
79kg - Akhmed GADZHIMAGOMEDOV
86kg - Dauren KURUGLIEV
92kg - Magomed KURBANOV
97kg - Vladislav BAITCAEV
125kg - Anzor KHIZRIEV

2. L'Iran et la Mongolie vainqueures du premier championnat d'Asie des U23
La Mongolie, pays hôte de la compétition, s'attribue le titre de lutte féminine de la première édition du championnat d'Asie des U23 tandis que l'Iran brille de mille feux et décroche les titres par équipe de lutte libre et de lutte gréco-romaine.

En lutte féminine, la Mongolie et l'Inde remportent chacune quatre médailles d'or, et le Kazakhztan et Taïwan se partagent les deux autres catégories restantes.

L'équipe d'Iran décroche les titres de lutte libre et de lutte gréco-romaine

En lutte libre, l'Iran a aligné sept finalistes et saisit quatre médailles d'or et d'une d'argent, totalisant 200 points (4 x or, 3 x argent, 2 x bronze).

En lutte gréco-romaine, l'ran et le Kyrgyzstan se sont livré un combat acharné, au bénéfice de l'Iran. 

Les deux pays avaient chacun engrangé quatre médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze, jusqu'à ce que l'Iran décroche une médaille d'argent supplémentaire et le titre avec 202 points (4 x or, 3 x argent, 2 x bronze). Le Kyrgyzstan se place deuxième avec 182 points (4 x or, 2 x argent, 2 x bronze) et le Kazakhstan troisième avec 167 points (2 x or, 2 x argent, 3 x bronze).

RÉSULTATS COMPLETS

3. Le championnat d'Afrique est en cours en Tunisie
Le championnat d'Afrique a ouvert ses portes lundi à Hammamet en Tunisie, jusqu'à ce dimanche 31 mars

Les cadets et juniors seront sur les tapis jusqu'à jeudi et laisseront leur place à la compétition senior vendredi.

Le championnat d'Afrique est la première compétition continentale de niveau senior où le système de points de classement révisé sera appliqué. Les vainqueurs des championnats continentaux recevront 12 points de série de classement, les 2me, 3me, 5me, 7me et 8me places rapportant respectivement 10, 8, 6, 4 et 2 points. 

En addition aux points de résultat, les lutteurs recevront des points supplémentaires selon la quantité de lutteurs entrée dans les tableaux.

Pour les catégories de poids comprenant 10 ou moins d'entrées, six points supplémentaires seront ajoutés. Pour les catégories avec de 11 à 20 lutteurs 8 points supplémentaires seront ajoutés. 10 points seront ajoutés dans le cas où plus de 20 lutteurs sont entrés dans une même catégorie de poids.

PROGRAMME 

4. 'Hollywood contre Bollywood' débute dimanche !
Les stars américaines et indiennes de la lutte féminine se feront face, ce dimanche 31 mars, dans le mythique théâtre Wiltern de Los Angeles pour 'Hollywood contre Bollywood.'

Selon www.beatthestreets-la.org, "le duel se distinguera de la cinquième édition annuelle de la compétition de charité internationale du festival Beat the Streets de Los Angeles."

Onze des quinzes meilleures lutteuses classées seront sur les tapis, avec six d'entre elles venues du top 5 toutes catégories de poids confondues (les classements les plus récents sont disponibles sur la page d'accueil de www.unitedworldwrestling.org). 

Des dix combats de stars, le plus intrigant semble être celui qui opposera, en 53kg, la dauphine du championnat du monde et première du classement Sarah HILDEBRANDT (USA) à la No.11 Vinesh VINESH (IND). 

Ce sera un remake des demi-finales du Dan Kolov du mois passé, où Vinesh avait sonné Hildebrant pour ce retrouver en finale de cet événement de série de classement et finalement chuter face à la Chinoise PANG Qianyu. 

Le duel débute à 15h le 31 mars. 

USA vs. India 
50kg: No. 15 Whitney CONDER vs. Sheetal TOMAR 
53kg: No. 1 Sarah HILDEBRANDT vs. No. 11 Vinesh VINESH
55kg: No. 6 Jacarra WINCHESTER vs. Pinki PINKI
57kg: Jenna BURKERT vs. No. 6 Pooja DHANDA
59kg: Alli RAGAN vs. No. 4 Sarita SARITA
62kg: No. 5 Mallory VELTE vs. Sakshi MALIK  
65kg: No. 2 Forrest MOLINARI vs. Navjot KAUR 
68kg: No. 2 Tamyra MENSAH vs. Divya KAKRAN 
72kg: Rachel WATTERS vs. No. 12 (at 76kg) Kiran KIRAN 
76kg: No. 1 Adeline GRAY vs. Sudesh SUDESH

La championne du monde en titre et championne d'Europe Petra Maarit OLLI (FIN) sera sur les tapis du championnat d'Europe 2019, dans sa catégorie de championne du monde des 65kg. 

5. Le championnat d'Europe ouvre le 8 avril prochain 
Le continent dominant la lutte mondiale, l'Europe, organise son championnat continental à partir du 8 avril prochain. Les pré-inscriptions sont terminées et des 18 champions du monde venus d'Europe l'année passée, 12 se retrouveront en Roumanie sur les tapis de Bucarest . 

Si les trois lutteuses championnes du monde en 2018 combattront, seuls deux des cinq champions du monde de lutte libre se sont inscrits. Comme annoncé plus haut, les Russes et tenants de titre mondial Abdulrashid Sadualev, Zaurbek Sidakov et Zaur Uguev seront absents de Bucarest.

Des dix champions d'Europe de lutte gréco-romaine, sept lutteront cette année. Les trois absents seront Peter BACSI (HUN), Aleksander CHEKHIRKIN (RUS) et Frank STAEBLER (GER). 

Bien que la Russie se retrouve sans le champion du monde de lutte gréco-romaine des 77kg Aleksander Chekhirkin, c'est le double champion olympique Roman VLASOV (RUS) qui le remplacera - pour son retour à la compétition après avoir subi une opération du genou et fait l'impasse sur les mondiaux en 2018.

PROGRAMME

Tenants du titre mondial inscrits
55kg (GR) - Eldaniz AZIZLI(AZE)
60kg (GR) - Sergey EMELIN (RUS) 
62kg (WW) - Taybe Mustafa YUSEIN (BUL) 
63kg (GR) - Stepan MARYANYAN (RUS) 
65kg (WW) - Petra Maarit OLLI (FIN) 
67kg (GR) - Artem SURKOV (RUS) 
68kg (WW) - Alla CHERKASOVA (UKR) 
70kg (FS) - Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV
82kg (GR) - Metehan BASAR (TUR) 
97kg (GR) - Musa EVLOEV (RUS)
125kg (FS) - Geno PETRIASHVILI (GEO) 
130kg - (GR) - Sergey SEMENOV (RUS) 

L'Hebdo dans les réseaux !

1. Big Move Monday -- Vladen KOZLIUK (UKR) -- U23 Europe
2. Moments forts de la coupe du monde 2019 de lutte libre #wrestleyakutsk #uww #wrestling
3. Les U23 de lutte libre ont commencé aujourd'hui #U23AsianChampionship en Mongolie.🥇61 kg - Ulukbek Zholdoshbekov🇰🇬 🥇92 kg - Arashk Mohammadkazem Mohebi🇮🇷
4. L'Égyptien Yassar NASR passe en finale des 65kg ; impressionnant #wrestling #uww#unitedworldwrestling#WrestleHammamet
5. Les lutteurs se préparent à monter sur les tapis au premier jour du championnat d'Afrique 2019  #wrestling #uww#unitedworldwrestling#WrestleHammamet

View this post on Instagram

Big Move Monday -- Vladen KOZLIUK (UKR) -- U23 Europe

A post shared by Olympic Wrestling (@unitedworldwrestling) on

L'Hebdo du 28 janvier !

By Eric Olanowski

En revue, Shiraev qui brille sur le champion olympique Ramonov au Ivan Yariguin, le retour à la compétition d'Aleksanyan, les inscriptions du championnat d'Afrique (4-9 février), la mise à jour des classements après le Matteo Pellicone...

1. Le jeune Shiraev brille sur le champion olympique Ramonov 
Kurban SHIRAEV (RUS), âgé de 20 ans, a démontré qu'il détient le potentiel d'être la prochaine vedette russe et qu'il est un prétendant sérieux à représenter son pays en 65kg lors des prochains Jeux Olympiques. 

Le lutteur au visage poupon s'est emparé de sa première médaille d'or du circuit senior après deux puissantes victoires sur les médaillés mondiaux des U23 Islam DUDAEV (RUS) et Nachyin KUULAR (RUS) avant de retrouver - et vaincre - Soslan RAMONOV (RUS), champion olympique à Rio en 2016, en finale des 65kg.

Shiraev était mené 1-1 sur critères par Ramonov lorsqu'à 10 secondes de la cloche, le jeune lutteur attaqua avec une double prise de bras hanchée et passa derrière Romanov pour un amené au sol décisif. Mais les deux sortirent de la zone de combat et, même avec trois secondes restantes, Shiraev savait que Ramonov avait une ultime attaque en réserve. “J'ai lutté jusqu'au bout, même pour les trois dernières secondes.” Le médaillé d'argent  mondial junior 2019 a pu arrêter une dernière attaque destructrice de Ramonov - en concédant une sortie de tapis - et remporter le prestigieux titre du Ivan Yariguin par 4-2.

“Je suis heureux. J'ai pu rendre ma famille heureuse ; j'ai pu rendre mes fans heureux. Merci beaucoup, à eux tous," a déclaré Shiraev après son étonnante victoire.

Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV (RUS), pour sa part, a montré qu'il était digne d'en débattre avec Zaurbek SIDAKOV (RUS) quant à qui dominerait les 74kg - en remportant le titre de la catégorie à Krasnoyarsk.

Gazimagomedov apparaissait pour la deuxième fois de sa carrière en 74kg au Yariguin, récoltant deux titres d'affilée. Double champion du monde des 70kg, il avait commencé son ascension dans cette catégorie supérieure au championnat de Russie l'année dernière par une remarquable victoire 10-0 sur le champion du monde 2014 Khetig TSABOLOV (RUS), avant de vaincre en finale Razambek ZHAMALOV (RUS), champion du monde en titre des U23, par 3-1.

“Je m'étais bien affiné ; c'était le moment de me déclarer pour les JO. J'espère être sélectionné pour le championnat d'Europe,” a déclaré Gazimagomedov. “En Russie, beaucoup comprennent que je vaincrais Sidakov, mais il est probable qu'on ne nous laissera pas nous affronter sur le tapis ; notre système de sélection n'est pas très transparent.” 

Ivan Yariguin / Résultats de lutte libre 
57kg – Azamat TUSKAEV (RUS) df. Akhmed IDRISOV (RUS), 10-3
61kg – Aleksander BOGOMOEV df. Ramazan FERZALIEV, 11-5
65kg – Kurban SHIRAEV (RUS) df. Soslan RAMONOV, 4-2
70kg – Israil KASUMOV df. David BAEV, 5-5
74kg – Magomedrasul GAZIMAGOMEDOV (RUS) df. Razambek ZHAMALOV, (RUS), 3-1
79kg – Magomed RAMAZANOV (RUS) df.  Akhmed GADZHIMAGOMEDOV (RUS), 1-1
86kg – Artur NAIFONOV (RUS) df. Dauren KURUGLIEV (RUS), 2-1
92kg – Batyrbek TSAKULOV df. Alikhan ZHABRAILOV (RUS) 6-3
97kg – Bladislav BAITSAEV (RUS) df. Magomedkhan MAGOMEDOV (RUS), 6-5
125kg – Baldan TSYZHYPOV (RUS) df. Pavel KRIVTSOV (RUS), 14-6

Olga KHOROSHAVTSEVA (RUS) est l'une des cinq lutteuses russes médaillées d'or au Yariguin. (Photo : Tony Rotundo)

2. La lutte féminine au Grand Prix Ivan Yarygin
Contrairement à la lutte libre où la Russie a balayé la concurrence, les médailles d'or de lutte féminine se sont réparties entre la Russie, la Mongolie, le Japon et la Chine. 

Tout de même, la Fédération russe a placé sept lutteuses en finale, dont cinq sont sorties vainqueures de leur catégorie de poids. 

Avec à sa tête la médaillée mondiale de bronze des 55kg Olga KHOROSHAVTSEVA (RUS), le pays hôte a remporté les quatre finales dans lesquelles il était opposé à des lutteuses japonaises. Veronika CHUMIKOVA (RUS), Maria KUZNETSOVA (RUS) et Khanum VELIEVA (RUS), elles, avaient vaincu des Japonaises sur la route de leurs finales sibériennes.

C'est une opposante kazakhe, Zhamila BAKBERGENOVA, dont Ksenia BURAKOVA (RUS) s'est défaite pour accéder à la première place du podium des 72kg.

Trois lutteuses mongoles, TSOGTOCHIR Namuuntsetseg (MGL), BAATARJAV Shoovdor (MGL) et KHURELKHUU Bolortuya (MGL), sont reparties parées de l'or de Krasnoyarsk, dans les catégories de poids respectives de 50, 59 et 62kg.

À ce total de huit médailles d'or s'ajoutent les titres remportés par le Japon et la Chine. 

L'unique championne japonaise est Umi IMAI, vainqueure d'ERDENECHIMEG Sumiya (MGL) par 7-2 en finale des 53kg, et WANG Juan (CHN) remporte pour la Chine celle des 76kg par 7-5 sur OCHIRBAT Burmaa (MGL).

Ivan Yariguin / Résultats de lutte féminine 
50kg – TSOGTOCHIR Namuuntsetseg (MGL) df. Nadeshda SOKOLOVA (RUS), 7-2
53kg – Umi IMAI (JPN) df. ERDENECHIMEG Sumiya (MGL), 7-2
55kg – Olga KHOROSHAVTSEVA (RUS) df. Kana HIGASHIKAWA (JPN), 6-3
57kg – Veronika CHUMIKOVA (RUS) df, Andoria SAWA (JPN), 8-4
59kg – BAATARJAV Shoovdor (MGL) df.  Khadizhat MURTAZALIEVA (RUS), 8-0
62kg – KHURELKHUU Bolortuya (MGL) df. ULZISAIKHAN Purevsuren (MGL), 5-5 
65kg – Maria KUZNETSOVA (RUS) df. My IMAI (JPN) , 8-0
68kg – Khanum VELIEVA (RUS) df. Rin MIYAJI (JPN), 12-2
72kg – Ksenia BURAKOVA (RUS) df. Zhamila BAKBERGENOVA (KAZ), par tombé (4:46)
76kg – WANG Juan (CHN) df. OCHIRBAT Burmaa (MGL), 7-5

Artur ALEKSANYAN (ARM) est remonté pour la première fois sur les tapis depuis son forfait pour blessure en finale des mondiaux de Noursoultan. (Photo : Tony Rotundo)

Aleksanyan, de retour après sa blessure, remporte le Grand Prix de France Henry Deglane 
Artur ALEKSANYAN (ARM) est remonté pour la première fois sur les tapis depuis son forfait pour blessure - en apparence une blessure aux côtes - déclaré lors de la finale des mondiaux de Noursoultan en 97kg, pour monter au sommet du podium du Grand Prix de France Henry Deglane. 

“Je suis content de [ma performance], étant donné qu'il s'agit de mon premier retour en tournoi,” a déclaré Aleksanyan à United World Wrestling. 

À Nice, le triple champion du monde et champion olympique à inscrit quatre victoires d'affilée - jusqu'à la médaille d'or  de la catégorie des 97kg, écrasant Kevin MEJIA (HON) et Valerian MURVANIDZE (GEO) 18-0  dans ses deux premier combats avant de rejoindre les demi-finales. 

Là, "l'ours blanc" a vaincu d'un point (2-1) Aliaksandr HRABOVIK (BLR), avant de légèrement creuser l'écart en finale, remportée 3-1 sur Orkhan NURIEV (AZE).

“Il m'a fallu du temps pour récupérer après ma blessure, mais je me sens beaucoup mieux maintenant. C'est pour cela que j'ai décidé de me rendre à Nice, pour pouvoir ensuite participer au championnat d'Europe," a-t-il ajouté. 

Tournoi Henry Deglane, résultats de lutte gréco-romaine 
55kg – Amangali BEKBOLATOV (KAZ) df. Rudik MKRTCHYAN (ARM)
60kg – Murad MAMMADOV (AZE) df. Amiran SHAVADZE (GEO), 9-0 
63kg - Levan KAVJARADZE (GEO) df. Kerim MACHALIKASHVILI, par forfait
67kg - Ramaz ZOIDZE (GEO) df. Giorgi SHOTADZE (GEO), 8-0 
72kg - Ulvu GANIZADEH (AZE) df. Sanan SULEYMANOV, 6-2 
77kg – Demeu ZHADRAYEV (KAZ) df.  Karapet CHALYAN (ARM), 5-2 
82kg – Rafik HUSEYNOV (AZE) df. Aivengo RIKADZE (GEO), 2-1 
87kg – Kiril MASKEVICH (BLR) df. Nikolai STADUB (BLR), 8-1 
97kg – Artur ALEKSANYAN (ARM) df. Orkhan NURIEV (AZE), 3-1 
130kg – Sabah SHARIATI (AZE) df. Nurmakhan TINALIEV (KAZ), par forfait

Double champion du monde des U23, Mohamed ELSAYED (EGY) est l'athlète phare du championnat d'Afrique qui se tiendra du 4 au 9 février prochain. (Photo : Tony Rotundo)

4. Le championnat d'Afrique commence mardi !
Nous sommes à moins d'une semaine de l'ouverture du premier des trois championnats continentaux de ce mois de février : le championnat d'Afrique se déroulera du 4 au 9 février prochain à Alger, capitale de l'Algérie.

23 des 30 champions et championnes élus l'année passée toutes catégories confondues y défendront leur titre sur les tapis. 

Odunayo ADEKUOROYE (NGR), classée deuxième mondiale, sera la vedette des neufs championnes du monde revenues prétendre à la couronne. 

Adama DIATTA (SEN), en quête d'un dixième titre africain de lutte libre, sera lui la tête d'affiche d'un groupe de huit tenants du titre.

Les deux lutteurs égyptiens classés dans le top 5 Mohamed ELSAYED et Abdellatif MOHAMED feront partie des six lutteurs gréco-romains en quête d'un nouvel adoubement.

Le championnat d'Afrique ouvrira ses rideaux sur les cadets et juniors mardi prochain à 10h30 heure locale et sera transmis en direct sur www.unitedworldwrestling.org

Cliquez ICI pour les inscriptions complètes du championnat d'Afrique 2020.

CHAMPIONNAT D'AFRIQUE SENIORS : LE PROGRAMME
Vendredi 
14:00 - Conférence technique – toutes les équipes SENIORS

Samedi 
8:30 - Examen médical et Pesée LF – GR / SENIOR
10:30 - Épreuves de qualification et repêchage LF – GR / SENIOR
17: 00 - Finales LF – GR / SENIOR

Dimanche 
8:30 - Examen médical et Pesée LL / SENIOR
10:30 - Épreuves de qualification LL / SENIOR
17:00 - Finales LL / SENIOR

Bajrang PUNIA (IND), vainqueur du tournoi de série de classement Matteo Pellicone, est à un pas de devenir tête de série No.1 pour les prochains Jeux Olympiques. (Photo : Kadir Caliskan)

5. Les derniers classements mondiaux publiés par United World Wrestling
Avec les JO plaçant en tête de série les quatre meilleurs athlètes de chaque catégorie de poids, les classements sont cette année on ne peut plus importants. La première série 2020, qui combine les résultats du championnat du monde de Noursoultan et du Matteo Pellicone, a été publiée sur www.unitedworldwrestling.org. 

Des analyses complètes pour chaque style seront publiées cette semaine : 
Mercredi : lutte libre
Jeudi : lutte gréco-romaine 
Vendredi : Lutte féminine

L'Hebdo dans les réseaux ! 

1. Big Move Monday -- Geraei M. (IRI) @aligaraii -- Ch/at du Monde Seniors 2019 #WrestleNursultan
2. Quadruple champion du monde et champion olympique, il ne manque à @sadulaev_abdulrashid que 14'000 fans pour devenir le premier lutteur avec un million de followers sur @instagram ! 
3. Meilleures projections ✈ de la Coupe Takhti de lutte gréco-romaine 2020
4. #ScoreThat : Combien de points pour 🔴 et 🔵?
5. #tbt le premier championnat du monde de Jordan Burroughs !