L'Hebdo !

L'Hebdo du 9 juillet !

By Eric Olanowski

En revue, le Yasar Dogu et les résultats du championnat de Russie, les éliminatoires du Japon et le retour de Dake, le passage de Staebler en 67kg...

1. L'ultime ESC de l'année, le Yasar Dogu, commence jeudi 
La 47me édition annuelle du Yasar Dogu débute cette semaine à Istanbul en Turquie. Les tableaux de lutte féminine et de lutte libre de l'ultime événement de série de classement (ESC) de l'année seront publiés mercredi et la compétition de quatre jours lancée jeudi.

Le Yasar Dogu constitue la dernière opportunité des athlètes pour collecter des points de série de classement. Les quatre athlètes de chaque catégorie de poids qui auront accumulé le plus de points seront placés en tête de série - quatre par catégorie - du championnat du monde de Noursoultan au Kazakhstan, en septembre. 

Bien que les inscriptions ne soient officialisées que 24 heures avant le début de la compétition, les pré-inscriptions montrent que quatre champions olympiques et trois des lutteurs les meilleurs classés mondiaux seront sur les tapis : Taha AKGUL (TUR), Jordan BURROUGHS (USA), Sharif SHARIFOV (AZE) et Erica WIEBE (CAN), et J’den COX (USA), Faith ERDIN (TUR) et Bajrang PUNIA (IND). 

Voici les listes complètes pour la lutte libre et pour la lutte féminine

La compétition est bien sûr diffusée en direct sur www.unitedworldwrestling.org

2. Kawai sort Icho en play-off pour les mondiaux; Otoguro sélectionnée, Susaki dehors 
Risako KAWAI a donné un coup mortel à la quête d'un historique cinquième titre olympique  de Kaori ICHO. Kawai a maintenant deux mois pour finir le travail.

Kawai a désarmé sa compatriote et championne olympique pour la seconde fois en trois semaines, par 3-3 sur critères pour la place des 57kg de l'équipe des mondiaux de lutte féminine japonaise.

"Je ne me rappelle pas de grand-chose, mais je suis contente d'avoir gagné," a commenté Kawai lors de la conférence de presse suivant le combat. "Cette année, des choses que je n'aurais pas pu imaginer me sont arrivées. J'avais fais pas mal de changements autour de moi et, en décembre, je songeais à quitter la lutte et m'occuper de ma famille. Je suis heureuse de n'en avoir rien fait !"

Cette confrontation était l'une des six prévues pour une journée spéciale dédiée aux éliminatoires des catégories olympiques du championnat du monde. Takuto OTOGURO a su garder sa couronne de lutte libre des 65kg, remportée l'année passée, tandis que Yui SUSAKI s'est vue abandonner tout espoir d'un troisième titre mondial consécutif de lutte féminine, catégorie 50kg.

Les séries éliminatoires, tenues à Wako dans la préfecture de Saitama Prefecture, à environ 20km au nord de Tokyo, ont réuni les vainqueurs des deux compétitions qualificatives pour le championnat du monde. Les athlètes des 12 autres catégories olympiques avait automatiquement obtenu leurs places grâce à leurs doubles victoires lors de la Coupe de l'Empereur et de la Meiji.

Cliquez ici pour l'article complet de Ken Marantz (en anglais). 

3. Fin du championnat de Russie de Sotchi et dates établies pour les éliminatoires
Le championnat de Russie a fermé ses rideaux à Sotchi sur la Mer Noire et la Fédération russe a déterminé les dates des éliminatoires de l'équipe russe de lutte libre pour le championnat du monde.

Six lutteurs daghestanais et quatre lutteurs ossètes sont repartis médaillés d'or : Ramiz GAMZATOV, Magomedrasul IDRIVSOV, Gadzhimurad RASHIDOV, Magomed KURBANALIEV, Haji NABIYEV et Alikhan JABRAILOV pour le Daghestan et, pour l'Ossétie, David BAYEV, Artur NAIFONOV, Vladislav BAITSAEV et Alan KHUGAEV.

Passé le championnat de Russie, des éliminatoires spéciaux seront tenus entre les vainqueurs du weekend dernier et les médaillés des Jeux Européens lors de l'Open de Pologne, du 2 au 4 août à Varsovie. La Fédération russe de lutte annoncera ses sélections pour les mondiaux de Noursoultan à la mi-août

FINALES
57kg - Ramiz GAMZATOV df. Muslim SADULAEV, 9-4
61kg - Magomedrasul IDRIVSOV df.  Ramazan FERZALYEV, 6-4 
65kg - Gadzhimurad RASHIDOV df. Nachyn KUULAR, 5-2
70kg - David BAYEV df. Razambek ZHAMALOV, 10-10

74kg - Magomed KURBANALIEV df. Khetik TSABOLOV, 5-4
79kg - Haji NABIYEV df. Atsamaz SANAKOEV, par forfait 
86kg - Artur NAIFONOV df. Vladislav VALIEV, 4-2
92kg - Alikhan JABRAILOV df. Magomed KURBANOV, 2-1
97kg - Vladislav BAITSAEV df. Igor OVSIANNIKOV, 3-0
125kg - Alan KHUGAEV df. Said HAMIDOV, 3-1

Éliminatoires 
57kg - Zaur UGUEV vs. Ramiz GAMZATOV
65kg - Akhmed CHAKAEV vs. Gadzhimurad RASHIDOV
74kg - Zaurbek SIDAKOV vs. Magomed KURBANALIEV
86kg - Dauren KURUGLIEV vs. Artur NAIFONOV
97kg - Abdulrashid SADULAEV vs. Vladislav BAITSAEV
125kg - ANZOR KHIZRIEV vs. Alan KHUGAEV

View this post on Instagram

Thanks to all who serve #USA 📸: @robbert_wijtman

A post shared by Kyle Dake (@kyledake444) on

4. Kyle Dake fait son retour et remporte le titre du Grand Prix d'Espagne
Kyle DAKE (USA) a fait son retour le weekend dernier à l'occasion du Grans Prix d'Espagne et a aligné 5 victoires jusqu'à l'obtention du titre des 79kg. Champion du monde en titre, Dake subissait les conséquences d'une blessure et n'avait pas concouru depuis sa victoire au championnat du monde de Budapest en octobre dernier.

Le combat le plus difficile de Dake fut le premier, remporté avec deux points d'avance seulement sur Dauletmurat ORAZGYLYOV (TKM) (7-5), mais il fallait s'attendre à ce que le méchanisme soit quelque peu grippé après huit mois d'arrêt forcé. Dake a ensuite obtenu trois victoires par supériorité technique sur Carlos GILABERT (ESP), Sarmat TSARAKHOV (RUS) et Max BUDGEY (CAN), avant de finir en beauté 5-0 contre Batyr ORAZGYLYJOV (TKM). 

USA Wrestling avait annoncé la semaine dernière que dynamite-Dake fera face à Alex DIERINGER (USA) en éliminatoire le 17 août prochain à Austin au Texas pour la place de la catégorie des 79kg des mondiaux. Cette rencontre au meilleur des trois sera diffusée en direct sur www.flowrestling.org.  

RÉSULTATS
‪1er tour : df. Dauletmurat ORAZGYLYOV (TKM), 7-5
2me tour : df. Carlos GILABERT (ESP), 10-0 
1/4 de finale : df. Sarmat TSARAKHOV (RUS), 12-0
‪1/2 finale : df. Max BUDGEY (CAN), 12-2 
‪FINALE: df. Batyr ORAZGYLYJOV (TKM), 5-0 

5. Staebler vise le Grand Prix d'Allemagne pour son premier test en 67kg
Le triple champion du monde allemand Frank STAEBLER a informé United World Wrestling qu'il rejoignait la catégorie des 67kg en vue des Jeux Olympiques de Tokyo et qu'il ne vise pas moins que le Grand Prix d'Allemagne pour son retour sur les tapis, après avoir jusque-là concouru avec les 66kg.

Cette compétition sera la première de Staebler en 66kg depuis sa septième place obtenue aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. Il tentera d'obtenir son quatrième titre du Grand Prix d'Allemagne - le dernier remonte également à 2016. Il n'avait pas participé à l'édition 2017 mais avait échoué en finale l'année passée face à Toni OJALA (FIN). 

Le Grand Prix d'Allemagne se déroulera à Dortmund les 3 et 4 août prochain. 

L'Hebdo dans les réseaux !

1. Big Move Monday -- Nouri Khorje F. (IRI) -- Ch/at d'Asie U23 2019
2. Quel est votre lutteur favori pour le Yasar Dogu 2019 ?
3. Quelle est votre lutteuse favorite pour le Yasar Dogu 2019 ?
4. @vinaysiwach@bajrangpunia60, le N0.1 mondial des 65kg, sera en 70kg au #YasarDogu.
5. Big Moves, Jour1 // Ch/at d'Asie Juniors Chon_Buri2019

L'Hebdo !

L'Hebdo du 2 juillet !

By Eric Olanowski

En revue, les éliminatoires pour les sélections de la Russie, du Canada et du Japon, les Jeux Européens, les inscriptions du Yasar Dogu...

1. Début du championnat de Russie cette semaine 
Le Palais Adler des Sports de Glace de Krasnodar en Russie accueille du 4 au 7 juillet prochain le championnat de Russie de lutte libre. Seulement quatre lutteurs y seront sélectionnés pour l'équipe des mondiaux, et les autres devront attendre le début du mois d'août pour faire de même et, si sélectionnés, se rendre au Kazakhstan.

Comme je l'ai mentionné à la fin de la semaine passée sur Twitter, la Fédération russe a dispensé les médaillés d'or des Jeux Européens Abdulrashid SADULAEV, Zaurbek SIDAKOV, Dauren KURUGLIEV et Anzor KHIZRIEV et les médaillés de bronze Zaur UGUEV and Akhmed CHAKAEV du tournoi de cette semaine. La Russie tiendra des éliminatoires spéciaux lors de l'Open de Pologne du 2 au 4 août prochain, afin de déterminer les six autres représentants. Tout d'abord prévus pour le Grand Prix de Tbilissi, les combats ont été déplacés suite aux récentes restrictions de voyage imposées par la Russie vers la Géorgie.

PROGRAMME
4 juillet (jeudi) 

17.00-17.30 - Pesée 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.

5 juillet (vendredi)
08.30-09.00 - Examen médical et pesée 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.
11.00-18.00 - Combats préliminaires 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg. 
18.00-18.30 - Tirage 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125 kg.
18.30-20.30 - Demi-finales 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.

6 juillet (samedi) 
08.30-08.45 - Pesée 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.
08.45-09.15 - Examen médical et pesée 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125kg.
11.00-18.00 - Combats de consolation 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.
11.00-18.00 - Combats préliminaires et demi-finales 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125kg. 
18.00-18.30 - Cérémonie d'ouverture. 
18.30-20.30 - Finales 57kg, 65kg, 74kg, 86kg, 97kg.

7 juillet (dimanche) 
08.30-08.45 - Pesée 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125kg.
11.00-13.00 - Combats de consolation 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125kg.
13.00-15.00 - Finales 61kg, 70kg, 79kg, 92kg, 125kg.

2. Lappage sélectionnée dans l'équipe canadienne des mondiaux, catégorie 68kg
Médaillée mondiale d'argent à Budapest en 65kg, Danielle LAPPAGE (CAN) a rejoint la catégorie olympique des 68kg, vaincu Olivia DI BACCO (CAN) par deux fois (2-1 et 11-1) et décroche la place correspondante dans l'équipe canadienne des mondiaux.

Grâce à sa victoire de la semaine dernière, Lappage représentera le Canada aux mondiaux pour la troisième fois de sa carrière. Lors de sa première participation, en 2014, elle avait terminé huitième, un essai transformé l'année dernière en médaille d'argent. Lappage avait également représenté le Canada aux Jeux Olympiques en 2016, où une blessure subie lors de l'entraînement l'avait forcée à déclarer forfait pour son combat d'ouverture.

Cerise sur le gâteau pour Lappage cette semaine, elle remporte également la Coupe du Canada par 10-0 et sans appel sur Jayden LAURENT (USA), sa première médaille d'or en 68kg cette année - elle avait échoué lors des finales du Sassari et du Grand Prix d'Allemagne.

3. Les catégories olympiques de l'équipe japonaise finalisées ce weekend
Après les éliminatoires du 6 juillet prochain, les sélections pour les catégories de poids olympiques de l'équipe du Japon seront définitivement établies. Sont encore en jeu trois places de lutte libre, deux de lutte féminine et une de lutte gréco-romaine, mais tous les regards seront tournés vers les trois combats où un athlète saura s'il pourra défendre son titre lors des prochains mondiaux.

En 50kg, la double championne du monde Yui SUSAKI affrontera son ennemie jurée Yuki IRIE. 

Irie, championne d'Asie en titre, est la seule lutteuse de la planète qui a déjà vaincu Susaki plusieurs fois. Elle avait pris l'avantage sur Susaki en remportant la Coupe de l'Empereur an décembre dernier - une compétition pour laquelle Susaki avait déclaré forfait pour cause de coude disloqué. 

Susaki avait ensuite vaincu Irie lors de la Meiji, provoquant le combat définitif du 6 juillet prochain.

La seconde rencontre verra les championnes olympiques Risako KAWAI et Kaori ICHO s'opposer pour la sélection de la catégorie la plus disputée de la lutte féminine mondiale, celle des 57kg. 

Sacrée championne olympique à Rio, Kawai avait chu face à la quadruple championne olympique lors de la Coupe de l'Empereur, mais avait su prendre sa revanche lors de la Meiji par une victoire 6-4.

Troisième rencontre décisive, celle opposant le plus jeune champion du monde de l'histoire du Japon Takuto OTOGURO au médaillé olympique d'argent 2016 Rei HIGUCHI dans la catégorie des 65kg.

Otoguro avait flanché lors de sa finale de la Meiji face à Higuchi (5-15), et doit absolument gagner samedi pour reprendre sa place dans l'équipe de lutte libre.

4. Les inscriptions du Yasar Dogu publiées 
L'événement de série de classement le plus attendu de l'année, le Yasar Dogu, se déroulera du 11 au 14 juillet à Istanbul. Plus de 275 lutteurs venus de 21 pays sont attendus dans la plus grande ville de Turquie. Le but est simple : empocher la plus grande quantité possible des points de série restants avant de rejoindre Noursultan au Kazakhstan pour le championnat du monde 2019.

Depuis le championnat du monde de Budapest, les athlètes ont engrangé des points dans l'espoir d'obtenir l'une des quarante places disponibles en tête de série du championnat du monde, quatre par catégorie. Le Yasar Dogu offre à ceux encore susceptibles d'obtenir une tête de série la dernière possibilité de la saison. 

Sur la route d'Istanbul, cinq lutteurs sont dors et déjà tête de série No.1. En tout 17 sont dans le top 4, ce qui laisse 23 places ouvertes. Bien qu'ils ne soient pas tous inscrits, 150 athlètes sont encore susceptibles de chiper sa place à un lutteur du top 4, à condition qu'ils décrochent une médaille d'or et que plus de vingts athlètes soient inscrits dans leur catégorie.

Cliquez ici pour la liste complète des inscriptions (en anglais)

5. Rideau sur les Jeux Européens de Minsk 
La seconde édition des Jeux Européens s'est conclue à Minsk en Biélorussie, où l'équipe russe a remporté les titres de lutte libre et de lutte gréco-romaine, tandis que l'Ukraine décroche le titre de la lutte féminine.

La Russie s'est saisi de six médailles en lutte libre, dont quatre d'or, et remporte la course par équipe avec 20 points d'avance sur l'Azerbaïdjan et 52 sur la Géorgie, troisième. Abdulrashid Sadulaev a fait les gros titres en devenant le premier athlète de lutte libre à remporter deux titres d'affilée aux Jeux Européens.

La Russie décroche également le titre de lutte gréco-romaine, tandis que le champion olympique 2016 Artur ALEKSANYAN (ARM) est revenu dans une phase gagnante après avoir échoué à Budapest. Aleksanyan a tout donné pour décrocher le titre de lutte gréco-romaine de la catégorie des 97kg. L'Arménien de 27 ans a vaincu sans appel le favori local Aliaksandr HRABOVIK (BLR) 5-0 lors de la finale.

L'Ukraine termine en tête de la compétition de lutte féminine avec 18 points d'avance sur la Biélorussie, compétition dans laquelle deux lutteuses ont atteint le sommet du podium pour la seconde fois consécutive.

La Suédoise ofia MATTSSON et Vasilisa MARZALIUK (BLR) deviennent ainsi les deux premières femmes doubles championnes de la récente histoire des Jeux Européens.

Mattsson, médaillée olympique de bronze à Rio, s'est tout juste défait en finale de Yulia KHAVALDZHY (UKR) par 6-6 après avoir interrompu ce qui semblait être un amené au sol décisif. Mais grâce à un challenge suédois, Mattsson s'est par chance retrouvée en situation gagnante pour devenir la première lutteuse deux fois médaillée d'or des Jeux Européens.

La seconde est Marzaliuk qui, elle, a clairement dominé son adversaire en finale des 76kg Francy RAEDELT (GER) par 9-0.

L'Hebdo dans les réseaux ! 

1. Big Move Monday -- N. NARMANDAKH (MGL) -- Ch/at du monde cadets 2019
2. #best10, J.4, Ch/at d'Europe U15 
3. Historique ! @sofiammattsson première double championne des Jeux Européens ! 
4. Mahir AMIRASLANOV (AZE) est-il le plus impressionnant lutteur des Jeux Européens ?
5. Les billets de  #WrestleNurSultan sont en vente ! Rendez-vous sur http://ow.ly/obUz50uM54Q pour obtenir vos billets et soutenir les meilleurs lutteurs du monde. Intéressé ?