#WrestleTallinn

L’Inde remporte son premier titre mondial junior depuis 18 ans

By Eric Olanowski

TALLINN, Estonie (le 14 août) – L’Inde remporte son premier titre mondial junior depuis 18 ans grâce à la victoire de Deepak PUNIA en 86kg, tandis que la Russie s’est envolée vers le titre par équipe de lutte libre avec 48 points d’avance sur les États-Unis.

Si Punia, tout au long de la finale de la catégorie des 86kg, a échangé des amenés à terre avec son adversaire Alik SHEBZUKHOV, c’est son attaque en position basse en seconde période qui a permis à l’Inde d’enfin renouer avec le succès depuis les titres de Ramesh KUMAR et Palwinder CHEEMA lors des finales, respectivement, des 69 et 130kg, du championnat du monde juniors de Tashkent en 2001. “Quel bonheur de remporter le premier titre mondial junior de l’Inde en 18 ans !”, a dit Punia. Cette victoire, mercredi soir, marque une amélioration sur la médaille d’argent qu’il avait obtenue l’année dernière.

Punia, actuellement classé cinquième mondial des 86kg seniors, est attendu pour représenter l’Inde lors du championnat du monde de Noursoultan en septembre prochain “C’est bientôt le grand championnat du monde... j’espère devenir champion encore une fois.” 

Alan BAGAEV (RUS) a vaincu Lucas DAVISON (USA) 5-4, offrant ainsi à la Russie sa seconde médaille d’or de lutte libre du championnat du monde juniors 2019. (Photo : Kadir Caliskan)

La Fédération russe a conclu la course par équipe en lutte libre par la victoire d’Alan BAGAEV (RUS) en 92kg. Même si la Russie termine huit fois médaillée en lutte libre, seuls Bagaev et Amkhad TASHUKHADZHIEV ont obtenu un titre. Tashukhadzhiev repart avec celui des 79kg par une victoire 7-1 sur Bagrati GAGNIDZE (GEO).

Bagaev, en finale des 92kg contre Lucas DAVISON (USA), a terminé par 5-4 grâce un amené à terre décisif à 12 secondes de la cloche. Il avait auparavant concédé trois sorties de tapis et un point pour passivité et était mené 4-3. Sa prise a soulevé des exclamations de la part de l’équipe russe, qui termine ainsi avec 48 points d’avance sur les États-Unis, deuxièmes de la compétition, suivis de près par l’Iran à tout juste un point.

David CARR (USA) sort d’un combat à 4-4 contre Jintaro MOTOYAMA (JPN) et repart médaillé d’or des 74kg. (Photo : Kadir Caliskan)

Les États-Unis deuxièmes de justesse
Les États-Unis, médaillés dans les cinq catégories de poids, obtiennent la deuxième place de la compétition - David CARR (USA) et Mason PARRIS (USA) ont remporté leurs finales en 74 et, respectivement, 125kg.

David Carr se défait de justesse de Jintaro MOTOYAMA (JPN) par 4-4 sur critères et devient champion du monde junior des 74kg. Commentaire de l’intéressé sur son titre : “J’y ai songé tout l’été. J’en ai rêvé ; je l’inscris dans mes objectifs tous les jours.” 

Carr a inscrit une attaque en position basse en première période avant de littéralement renverser son adversaire japonais – prenant l’avantage sur critères après avoir concédé un amené au sol et deux sorties de tapis.

Mason PARRIS’ (USA) cloue le tenant du titre de champion du monde cadet Amir ZARE (IRI) en 1 minute et 20 secondes en finale des 125kg. (Photo : Kadir Caliskan) 

Mason Parris est le second Américain titré ce mercredi. Il ne lui aura fallu que 80 secondes pour obtenir le tombé face au champion du monde en titre cadet Amir ZARE (IRI). “J'ai fait cette projection de bras que je fais depuis l'âge de cinq ans et ça a marché. C'était d'enfer,” a commenté Parris drapé du drapeau américain. 

Les USA ont également obtenu trois autres médailles en cette troisième journée de la compétition. Lucas John Davison (92kg) tombe en finale pour l'argent et Gabriel TAGG (61kg) et Trent HIDLAY (86kg) repartent avec le bronze.

Kaiki YAMAGUCHI (JPN) a inscrit 12 points d'affilée en seconde période de sa finale contre Andrii DZHELEP (UKR) remportée 13-2, catégorie des 61kg. (Photo : Kadir Caliskan)

Yamaguchi et Abe champions du monde 
Kaiki YAMAGUCHI (JPN) était mené d'un point à la pause de la finale des 61kg, avant d'inscrire 12 points d'affilée contre Andrii DZHELEP (UKR), rejoignant ainsi son compatriote Toshiya ABE (JPN) dans le cercle des champions du monde juniors.

Yamaguchi a obtenu un point pour passivité à une minute de la première cloche, pour rapidement concéder ensuite un amené au sol. Yamaguchi a encore plongé derrière Dzhelep mais sans réussir à mettre son adversaire à genou, entrant ainsi en seconde période à 1-2. 

Le message du personnel japonais a fait son effet durant la pause, Yamaguchi passant ensuite en phase offensive et inscrivant 12 points sans appel : tout d'abord un ramassement de jambe intérieur pour passer à 5-2, puis un ramassement de jambe simple suivi d'un triple croisillon. Yamaguchi obtient ainsi sa première médaille de classe internationale - rien moins qu'un titre mondial.

View this post on Instagram

Highlights from the Finals on Day 3! #uww #wrestletallinn

A post shared by Olympic Wrestling (@unitedworldwrestling) on

Les combats reprennent jeudi à 10h30 heure locale et sont diffusés en direct sur www.unitedworldwrestling.org.

RÉSULTATS 

Par équipe - Lutte Libre 
OR - Russie  (168 points)
ARGENT - États-Unis (120 points)
BRONZE - Iran (119 points)
4me - Japon (84 points)
5me- Inde (80 points)

61kg
OR - Kaiki YAMAGUCHI (JPN) df. Andrii DZHELEP (UKR), 13-2 
BRONZE - Gabriel Robert TAGG (USA) df. Goderdzi DZEBISASHVILI (GEO), 15-4 
BRONZE - Alik KHADARTSEV (RUS) df. Asgar MAMMADALIYEV (AZE), 6-0 

74kg
OR - David CARR (USA) df. Jintaro MOTOYAMA (JPN), 4-4 
BRONZE - Abdulvasi BALTA (TUR) df. Bat-Erdene BYAMBASUREN (MGL), par tombé 
BRONZE - Khadzhimurad GADZHIYEV (AZE) df. Devid BETANOV (RUS), 7-0

86kg 
OR - Deepak PUNIA (IND) df. Alik SHEBZUKHOV (RUS), 2-2 
BRONZE - Trent Niemond HIDLAY (USA) df.  Ivars SAMUSONOKS (LAT), 9-0
BRONZE - Hunter Jeffery LEE (CAN) vs. Miriani MAISURADZE (GEO), 4-2 

92kg
OR - Alan BAGAEV (RUS) df. Lucas DAVISON (USA), 5-4 
BRONZE - Ertugrul AGCA (GER) df. Ali ABDOLLAHI (IRI), 8-6
BRONZE - Viky VIKY (IND) df. Batmagnai ENKHTUVSHIN (MGL), 4-3 

125kg
OR - Mason PARRIS (USA) df. Amir ZARE (IRI)
BRONZE - Alen KHUBULOV (RUS) df. Hovhannes MAGHAKYAN (ARM), 14-3
BRONZE - Pasa Ekrem KARABULUT (TUR) df. Vasil KHVISTANI (GEO), 4-1 

L'Hebdo !

L'Hebdo du 27 août !

By Eric Olanowski

En revue, la rencontre éliminatoire entre Diakomihalis et Retherford lundi prochain, l'absence annoncée de Khizriev à Noursoultan, les quatre premières têtes de série de lutte féminine, de lutte libre et de lutte gréco-romaine pour le championnat du monde.

1. Diakomihalis et Retherford en barrage lundi prochain
Yianni DIAKOMIHALIS (USA) et Zain RETHERFORD (USA) lutteront en combat de barrage lundi prochain le 2 septembre, afin de déterminer qui occupera la dixième et dernière place de l'équipe US de lutte libre aux mondiaux de Noursoultan.

Retherford a remporté une première série de trois rencontres mais Diakomihalis a fait opposition à la seconde victoire de Retherford ; son équipe était mécontente du timing du challenge posé par celle de Retherford, qui a définitivement modifié le résultat de la rencontre.

Diakomihalis a demandé une révision de la décision et a obtenu que la seconde rencontre soit annulée - le duo rejouera donc cette rencontre et, au cas où, la troisième.

Retherford entre ce combat du 6 septembre avec l'avantage de sa première victoire mais devra remporter le combat de lundi pour s'assurer une place aux mondiaux de Noursoultan, tandis que Diakomihalis devra aligner deux victoires pour partir au Kazakhstan le 14 septembre.

Anzor KHIZRIEV (RUS) sera absent du championnat du monde pour cause de blessure au bras. (Photo : Sachiko Hotaka)

2. Khizriev absent des mondiaux
Le poids lourd Anzor KHIZRIEV (RUS), récemment arrivé sous les projecteurs, a souffert d'une blessure au bras lors d'un entraînement et ne participera finalement pas aux mondiaux de Noursoultan en septembre prochain.

Khizriev, classé cinquième mondial de la catégorie des 125kg, s'est affirmé pendant la saison dernière comme l'un des meilleurs lutteurs poids lourds du monde. Il a sorti le double champion olympique et champion du monde Taha AKGUL (TUR) du prestigieux Yariguin, qu'il a remporté. Il a également décroché l'or aux Jeux Européens et terminé troisième du championnat d'Europe, concédant en tout et pour tout une seule défaite, face à Akgul justement, lors des demi-finales de ce championnat.

Son remplaçant n'a pas été nommé mais deux candidats sont susceptibles d'être choisis par la Russie. Le premier est le champion de Russie Alan KHUGAEV (RUS), à moins que le choix du lutteur le plus polyvalent qui n'ait illuminé la discipline ne l'emporte, celui de Bilyal MAKHOV (RUS). 

La dernière compétition de Makhov remonte au championnat du monde 2015, où il avait médaillé à la fois en lutte libre et en lutte gréco-romaine pour le bronze, pour un total de sept médailles mondiales. Il est également médaillé de bronze olympique depuis les JO de Londres en 2012. 

Makhov est récemment remonté sur les tapis après une absence de 21 mois - en préparation à sa troisième participation olympique, obtenant l'argent de l'Open de Pologne.

Makhov : tableau
Jeux Olympiques – Bronze (2012)
Ch/at du monde, Lutte libre – Or (2007, 2009, 2010), Argent (2011) et Bronze (2015),
Ch/at du monde, Lutte gréco-romaine – Bronze (2011, 2015) 

Bajrang PUNIA (IND) est l'un des six lutteurs qui renverse et prend la place d'un champion du monde en tête de série no.1 des mondiaux de Noursoultan. (Photo : Gabor Martin)

3. Têtes de série, Lutte libre
Après une année d'incertitudes, les quatre têtes de série de chaque catégorie de poids sont enfin vérouillées pour le championnat du monde de Noursoultan prévu du 14 au 22 septembre prochain. Cinq anciens champions du monde ont renversé des tenants du titre et seront à Noursoultan en tête de série no.1.

Des dix champions du monde 2018, Yowlys BONNE RODRIGUEZ (CUB), Kyle DAKE (USA), J'Den COX (USA) et Geno PETRIASHVILI (GEO) sont les seuls à avoir maintenu leur place au sommet. 

Cliquez ici pour l'article complet sur les quatre têtes de série de chaque catégorie.

Têtes de série no.1 de Lutte libre à Noursoultan, par catégorie de poids :
57kg - Suleyman ATLI (TUR)
61kg - Yowlys BONNE RODRIGUEZ (CUB)
65kg - Bajrang PUNIA (IND)
70kg - Adam BATIROV (BRN)
74kg - Frank CHAMIZO (ITA)
79kg - Kyle DAKE (USA)
86kg - Fatih ERDIN (TUR)
92kg - J'Den COX (USA)
97kg - Kyle SNYDER (USA)
125kg - Geno PETRIASHVILI (GEO)

Stepan MARYANYAN (RUS) est l'un des cinq lutteurs russes en tête de série pour le championnat du monde. (Photo : Gabor Martin)

4. Têtes de série, Lutte gréco-romaine
Neuf lutteurs européens et le Coréen KIM Hyeonwoo (KOR) sont en tête de série no.1 pour le championnat du monde. Cinq européens porteront le maillot russe et tous remettront en jeu leur titre mondial.

Cliquez ici pour l'article complet sur les quatre têtes de série de chaque catégorie.

Têtes de série no.1 de Lutte gréco-romaine à Noursoultan, par catégorie de poids :
55kg - Eldaniz AZIZLI (AZE)
60kg - Sergey EMELIN (RUS)
63kg - Stepan MARYANYAN (RUS) 
67kg - Artem SURKOV (RUS)
72kg - Aik MNATSAKANIAN (BUL)
77kg - Hyeonwoo KIM (KOR)
82kg - Emrah KUS (TUR)
87kg - Zhan BELENIUK (UKR)
97kg - Musa EVLOEV (RUS)
130kg - Sergey SEMENOV (RUS)

Oksana LIVACH (UKR) devient tête de série no.1 des 50kg après que la double championne du monde Yui SUSAKI (JPN) a échoué en barrage. (Photo : Max Rose-Fyne)

5. Têtes de séries, Lutte féminine 
Trois lutteuses tenantes du titre de championne du monde ont assuré leur place en tête de série no.1 de leur catégorie pour les mondiaux de Noursoultan et remettront leur titre en jeu : RONG Ningning (CHN), Taybe YUSEIN (BUL) et Alla CHERKASOVA (UKR).

Sarah HILDEBRANDT (USA), Zalina SIDAKOVA (BLR) et Yasemin ADAR (TUR) ont chacune échoué en des finales l'année passée, mais ont tout de même réussi à atteindre la première place de leur catégorie pour Noursoultan. Elles repartent toutes en quête du titre. 

Cliquez ici pour l'article complet sur les quatre têtes de série de chaque catégorie.

Têtes de série no.1 de Lutte féminine à Noursoultan, par catégorie de poids :
50kg - Oksana LIVACH (UKR)
53kg - Sarah HILDEBRANDT (USA)
55kg - Zalina SIDAKOVA (BLR) 
57kg - Ningning RONG (CHN)
59kg - Yuzuka INAGAKI (JPN)
62kg - Taybe Mustafa YUSEIN (BUL)
65kg - Forrest Ann MOLINARI (USA)
68kg - Alla CHERKASOVA (UKR)
72kg - Nasanburmaa OCHIRBAT (MGL)
76kg - Yasemin ADAR (TUR)

*Ces classements sont basés sur les inscriptions - encore non-officielles - reçues par United World Wrestling le 21 août, et sont donc sujets à modification.

L'Hebdo dans les réseaux ! 
1. Big Move Monday -- Gvarzatilov A. (AZE) -- Ch/at du Monde 2016
2. Vous venez soutenir vos lutteurs à #WrestleNurSultan? Prenez vos billets ! Liens dans Bio.
3. @vlasovroma90@yui106301susaki@vladimerkhinchegashvili détiennent des titres mondiaux juniors et seniors. Qui d'autre ? Et qui sera le prochain ? Nommez trois autres athlètes qui ont gagné ou gagneront les championnats du monde juniors et seniors !
4. C'est aujourd'hui le 89me anniversaire du légendaire iranien Pahlavan Gholamreza Takhti, et l'Iran a décrété ce jour 'Journée nationale de la lutte' dans le calendrier officiel.
5. Les quatre premières têtes de série des 76kg pèsent un total de six titres mondiaux et un olympique :
Têtes de série attendues en 76kg :
1. @yasemin.adar (TUR)
2. @adelinegray (USA)
3. @aline.focken (GER)
4. @eweebz (CAN)