#WrestleSofia

L'Iran deux fois titrée en lutte gréco-romaine au championnat du monde cadets de Sofia

By Taylor Miller

SOFIA, Bulgarie – L'édition 2019 du championnat du monde cadets, tenue à Sofia, s'est conclue sur les cinq dernières médailles d'or de lutte gréco-romaine dimanche soir.

Reza SAKI (IRI), médaillé d'argent cadet des Jeux d'Asie 2019, a vaincu en finale des 71kg Stepan STARODUBTSEV (RUS), médaille d'or des JOJ 2018.

Starodubtsev menait 1-0 à la pause, mais Saki a inscrit en tout début de reprise un bras à la volée à quatre points, maintenant l'écart jusqu'à la cloche.

En finale des 51kg, Saeid ESMAEILI LEIVESI (IRI) a fait usage de son amené au sol en première période pour finalement vaincre Elmir ALIYEV (AZE) par 2-1. Il s'agissait, pour les deux lutteurs, de leur premier championnat du monde.

En 92 kg, le médaillé européen d'argent 2019 et de bronze 2018 Lachin VALIYEV (AZE) a pris le dessus sur le médaillé mondial d'argent cadet 2017 Muhammed EVLOEV (RUS).

Après une première période sans aucun point marqué, Valiyev a inscrit un amené au sol en début de seconde période. Evloev n'a pu qu'inscrire deux sorties de tapis, laissant à son adversaire la victoire sur critères par 2-2.

En finale des 60kg, le champion d'Europe des cadets 2019 Maksim SKURATOV (RUS) faisait face au double médaillé européen Elmir ALIYEV (AZE) dans un remake de la finale du championnat d'Europe.

La dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés, Skuratov avait vaincu son adversaire sans appel par 11-0. Cette fois cependant, Aliyev s'est montré plus compétitif, même si cela n'a pas suffit, puisque Skuratov remporte le titre mondial par 5-0.  

En ouverture de la soirée, le champion d'Asie des cadets 2019 Samatbek IZIMGALI (KAZ) n'a eu besoin que de 59 secondes pour décrocher sa médaille d'or par tombé sur Asadbek BAKHRAMAOV (UZB) en 45kg.

Avec deux champions couronnés dimanche, l'Iran remporte le titre par équipe avec 148 points, suivie par l'Azerbaïdjan avec 123 points. Troisième la Russie, avec 99 points.

Finales
45 kg
OR - Samatbek IZIMGALI (KAZ) df. Asadbek BAKHRAMAOV (UZB), par tombé à 1:00
BRONZE - Tamazi GLONTI (GEO) df. Vladyslav KURKURIN (UKR), 4-0
BRONZE - Farid SADIKHLI (AZE) df. Mahdi Kioumars AHADI ZENAB (IRI), 8-1

51 kg
OR - Saeid ESMAEILI LEIVESI (IRI) dec. Elmir ALIYEV (AZE), 2-1
BRONZE - Volodymyr VOITOVYCH (UKR) df. Denis MIHAI (ROU), 12-9
BRONZE - Edmond Armen NAZARYAN (BUL) df. Arshad ARSHAD (IND), par tombé à 2:56

60 kg
GOLD - Maksim SKURATOV (RUS) df. Mert ILBARS (TUR), 5-0
BRONZE - Arman VARDANYAN (ARM) df. Zhanbolot TURATBEKOV (KGZ), 6-0
BRONZE - Nika BROLADZE (GEO) df. Seyed Danial Seyed Shamsollah SOHRABI (IRI), 8-6

71 kg
OR - Reza SAKI (IRI) df. Stepan STARODUBTSEV (RUS), 4-1
BRONZE - Furkan TAS (TUR) df. Aliaksei PIAKHOTA (BLR), 7-0
BRONZE - Alexandrin GUTU (MDA) df. Rauf Abdulla ALIYEV (AZE), 6-0

92 kg                           
OR - Lachin VALIYEV (AZE) dec. Muhammed EVLOEV (RUS), 2-2
BRONZE - Oktay DEMIR (TUR) df. Maik HAIMOV (ISR), 8-0
BRONZE - Richard KARELSON (EST) df. Laszlo Csaba VARSANYI (HUN), 3-0

Résultats par équipe
1. Iran – 148
2. Azerbaïdjan – 123
3. Russie – 99
4. Kazakhstan – 73
5. Arménie – 73
6. Turquie – 70
7. Indie – 63
8. Géorgie – 63
9. Ukraine – 62
10. Ouzbékistan – 49

 

Nazaryan se pare de l'or européen pour ses débuts en senior

By Eric Olanowski

ROME, Italie (le 11 janvier) --- Le jeune Bulgare Edmond NAZARYAN, qui faisait ses débuts chez les seniors, termine en beauté son improbable course au titre européen par une indiscutable victoire sur le tenant du titre Vitalii KABALOEV (RUS)..

“Je dois dire que je suis très heureux d'avoir remporté la médaille d'or du championnat d'Europe, surtout chez les seniors,” a commenté Nazaryan. “Bien que ce soit ma première fois, mes débuts, j'ai fait tout ce qui était possible pour gagner cette médaille. Et j'ai réussi.” 

Nazaryan, 18 ans, est le fils du double champion olympique Armen NAZARYAN (BUL).  Il a atteint le sommet du podium de Rome grâce à deux victoires par supériorité technique, un tombé sur le champion du monde Eldaniz AZIZLI (AZE) et sa victoire en finale sur Kabloev. 

Nazaryan raconte ce que son père lui a dit : “Tu es un gagnant. Ne t'inquiète pas, lutte, c'est tout. Fais tout ce que tu peux et n'abandonne pas, jusqu'à la fin. Les combats de lutte sont une guerre.”

Nazaryan a suivi l'avis de son père lors de la finale et s'est montré implacable dans sa quête du titre continental, prenant rapidement une avance de 5-0 sur le Russe. Premier point obtenu sur inactivité de son adversaire. Puis deux de plus sur un avertissement à Kabloev pour s'être relevé trop vite - court-circuitant l'arbitre -, et deux autres pour une projection en bascule. Il voit ensuite son avantage réduit à deux points pour une sortie de tapis et un amené au sol, et conclut son combat par en crescendo, inscrivant un point pour un challenge infructueux et un autre sur sortie de tapis. Résultat, un titre européen obtenu avec 4 points d'avance.

Déchaînée, la star bulgare montante a aligné trois sauts périlleux arrière en célébration ! 

Semen NOVIKOV (UKR) vainc le vice-champion du monde Viktor LORINCZ (HUN) par 7-1 en finale des 87kg. (Photo : Gabor Martin)

Semen NOVIKOV (UKR) est lui aussi un nouveau venu qui a dépassé toutes les attentes au championnat d'Europe. 

Il remplaçait le tenant du titre Zhan BELENIUK (UKR) et a décroché la première médaille d'or de l'Ukraine à ce championnat. Âgé de 22 ans, Semen a fièrement marché dans les empreintes de Beleniuk pour écorcher le vice-champion du monde 7-1 lors de la finale.

"Je ne peux pas décrire ce que je ressens, je n'ai que des émotions positives ! Quand vous vous entraînez dur, vous rêvez de la plus grande récompense et quand vous l'obtenez, c'est incroyable," a commenté Novikov.

Novikov a ajouté qu'il avait pour but, cette saison 2020, de devenir champion olympique et remporter son troisième titre mondial des U23. Mais il est probable que Novikov doive encore attendre avant de tenter le flush aux JO, car Beleniuk occupe la même catégorie. "Il est mon plus fort rival en Ukraine. Je veux le vaincre, c'est un sport de compétition."

Bien que Lorincz a concédé sa finale, le Lutteur de l'Année 2019 (lutte gréco-romaine) se retrouve désormais, grâce aux 18 points obtenus pour sa médaille d'argent, en première place du classement mondial devant Beleniuk, sur lequel il détient une avance de 14 points sur le chemin du prochain et ultime ESC de la saison, l'Open de Pologne.

Nehoda remporte un tie-break de 17 points en finale des 63kg 
En 63kg, Maksim NEHODA (BLR) est sorti vainqueur de la fusillade qui l'a opposé à Ibragim LABAZANOV (RUS), se dépatouillant finalement d'un combat en accordéon. Nehoda avait inscrit les deux premiers et seuls points de la première période, prenant la tête après trois minutes sur le tapis. 

C'est ensuite une autre histoire, une combinaison de 15 points avec quatre changements de premier rôle surmontés par Nehoda grâce à sa ténacité et une concentration sans faille jusqu'à la victoire par 9-8. Classé 19ème mondial à son arrivée au championnat d'Europe, il collecte 20 points et passe en quinzième place de la catégorie de poids des 63kg grâce à ce premier titre européen

Sanan SULEYMANOV (AZE) s'est défait de Zotlan LEVAI (HUN) par 3-1 en finale des 72kg. (Photo : Kadir Caliskan)

Suleymanov vainc Levai mais le Hongrois passe dans le top 3
Sanan SULEYMANOV (AZE) contre avec succès une tentative d'amené au sol en deuxième période et remporte la victoire par 3-1 sur Zotlan LEVAI (HUN) en finale des 77kg, mais le Hongrois passe tout de même en troisième place du classement mondial.

Levai, récent champion du Matteo Pellicone (ESC), détenait 16 points lors de son arrivée au championnat d'Europe et occupait la onzième place du classement. Il repart de Rome avec vingt points de classement supplémentaires - qui le placent devant Mohammadali GERAEI (IRI) en troisième position.

La Hongrie a dorénavant deux lutteurs dans le top 3 du classement mondial des 77kg, Tamas LORINCZ (HUN) en première place, Levai en troisième. 


Alin ALEXUC CIURARIU (ROU) célèbre sa victoire par 6-1 sur Levan ARABULI (GEO). (Photo : Kadir Caliskan)

Alexuc Ciurariu, second champion d'Europe de lutte gréco-romaine en dix ans pour la Roumanie
Alin ALEXUC CIURARIU (ROU) s'est emparé mardi soir de la cinquième médaille d'or en jeu et rejoint Mihai Radu MIHUT (ROU) 10 ans après au palmarès européen de lutte gréco-romaine des lutteurs roumains. Le poids lourd - 130kg - avait dû se contenter de la médaille de bronze l'année dernière ; il vainc cette fois Levan ARABULI (GEO) par 6-1.

RÉSULTATS

55kg 
OR - Edmond Armen NAZARYAN (BUL) df. Vitalii KABALOEV (RUS), 7-3 
BRONZE - Nugzari TSURTSUMIA (GEO) df. Florin TITA (ROU), 9-0
BRONZE - Eldaniz AZIZLI (AZE) df. Giovanni FRENI (ITA), 9-0 

63kg
OR - Maksim NEHODA (BLR) df. Ibragim LABAZANOV (RUS), 9-8
BRONZE - Lenur TEMIROV (UKR) vs. Stig-Andre BERGE (NOR), 3-3
BRONZE - Erik TORBA (HUN) df. Mihai Radu MIHUT (ROU), 6-3 

77kg 
OR - Sanan SULEYMANOV (AZE) df. Zotlan LEVAI (HUN), 3-1 
BRONZE - Karapet CHALYAN (ARM) df. Aik MNATSAKANIAN (BUL), forfait pour blessure
BRONZE - Alex KESSIDIS (SWE) df. Volodymyr YAKOVLIEV (UKR), 5-2 

87kg
OR - Semen NOVIKOV (UKR) vs. Viktor LORINCZ (HUN), 7-1 
BRONZE - Islam ABBASOV (AZE) df. Eividas STANKEVICIUS (LTU), 6-2 
BRONZE - Aleksandr KOMAROV (RUS) df. Metehan BASAR (TUR), 3-1 

130kg
OR - Alin ALEXUC CIURARIU (ROU) df. Levan ARABULI (GEO), 6-1
BRONZE - Jello KRAHMER (GER) df. Arvi Martin SAVOLAINEN (FIN), 1-1
BRONZE - Mykola KUCHMII (UKR) df. Zurabi GEDEKHAURI (RUS), 2-2