Bonne gouvernance

UWW placé au-dessus de la moyenne par un récent rapport de l'ASOIF

By United World Wrestling Press

CORSIER-SUR-VEVEY, Suisse (le 22 juin) -- Un récent rapport de l'Association des fédérations internationales olympiques des sports d'été (ASOIF) place United World Wrestling au-dessus de la moyenne en ce qui concerne la bonne gouvernance.

L'ASOIF, une association à but non lucratif affiliée au Comité international olympique, a engagé l'agence de conseil indépendante I Trust Sport pour examiner les réponses et modérer les résultats de chaque fédération membre participante.

Le rapport reconnaît spécifiquement l'engagement d'United World Wrestling à publier les biographies détaillées, les CV et la déclaration de conflits d'intérêts de ses officiels élus comme pratique exemplaire. Le site d'UWW répertorie également les dates d'élection et les mandats de chaque membre du Bureau exécutif (Exemple).

'Nous sommes heureux de nos progrès en ce qui concerne la bonne gouvernance," a commenté le Président d'United World Wrestling M. Nenad Lalovic. "Nous avons réalisé des progrès significatifs depuis 2013 et qu'une agence indépendante atteste de notre engagement à la transparence est un moment marquant pour la lutte. Nous restons dédiés à persévérer dans nos progrès en faveur d'une bonne gouvernance."

United World Wrestling se place dans la catégorie A2 de l'examen général de bonne gouvernance.

Chaîne Olympique : Ibragimov premier médaillé olympique pour la Fyrom aux JO de Sydney

By United World Wrestling Press

En 2000, l'athlète de lutte libre Magomed Ibragimov remportait la première médaille olympique de l'histoire de l'ex-République yougoslave de Macédoine, aujourd'hui Macédoine du Nord. La Chaîne Olympique revient sur cet exploit historique aux conséquences bouleversantes.

Le contexte

Les Jeux Olympiques de Sidney de l'an 2000 auront toujours une signification particulière pour la Macédoine du Nord.

Le lutteur Magomed Ibragimov n'y avait pas seulement remporté sa première médaille olympique, mais c'est également la seule jamais obtenue par ce pays des Balkans.

Ibragimov est né au Daghestan, alors une république autonome de l'Union Soviétique, et est d'ascendance avare, l'une des plus grandes minorités ethnique de la région. Il avait commencé la lutte libre, très populaire au Daghestan, en 1986.

En 1996, Ibragimov représentait l'Azerbaïdjan aux Jeux d'Atlanta et partait favori pour une médaille après ses titres et médailles d'or aux championnats d'Europe de 1995 et 1996. Il ne termina cependant que cinquième de la catégorie de poids des 82kg.

C'est ainsi qu'Ibragimov représenta l'ex-République yougoslave de Macédoine en 2000, à Sidney.

Lisez l'histoire complète sur Tokyo 2020