#WrestleBucharest

Ukraine Wins Women’s Wrestling European Team Title

By Eric Olanowski

BUCHAREST, Romania (April 11) – Ukraine, who had a solo bronze medalist and finished last year’s Kaspiisk European Championships in seventh place, capped off their improbable run to a European team title on the backs of four individual women’s wrestling championship performances. 

They had three champions on Thursday night and added one more gold medal on Friday to bring their overall title total to four European championships. Their lone Day 5 champion was Alina BEREZHNA STADNIK MAKHYNIA (UKR), who won the 72kg gold medal. 

In the 72kg finals, former two-time continental champion Alina Berezhna Stadnik won her third European title with a fall over Anna SCHELL (GER) four minutes into the finals. It was the second time the Berezhna Stadnik threw her German opponent to her back but was able to put an exclamation point on Ukraine’s run to a European team title with a fall to close out the competition. 

Ukrainian's also welcomed Day 5 points from silver medalists Lilya HORISHNA and Tetyana KIT. 

Bulgaria, who grabbed an individual title from Taybe YUSEIN (BUL) at 62kg, finished in second place with 112 points. 

At 62kg, returning world and European champion Taybe Yusein successfully defended her title with a controlling 4-0 victory over Italy’s first time continental medalist  Aurora CAMPAGNA (ITA). 

The final three women's wrestling gold medals went to Russia, Hungary, and Azerbaijan. 

In the 53kg finals, defending champion Stalvira ORSHUSH (RUS) punished two-time U23 European gold medalist Lilya HORISHNA (UKR), 13-3, and won her second consecutive continental title.

Orsush trailed early after Horishnia was awarded an inactivity point, but the Russian outscored her Ukrainian opponent 13-2 before ending the match early. 

Orsush started her 13 points scoring streak off with a takedown, then wasted no time getting to a gut wrench and commanded the 4-1 lead after trailing 1-0. She continued to stay offensive, grabbing a second takedown, then transitioned into a pair of gut wrenches and led 10-3 after the first period. 

In the second period, she kept the heat on and scored a stepout and a third takedown to win her second consecutive European title. 

A lot of close and tense moments in the 57kg finals, but in the end, it was fifth-ranked returning world bronze medalist Emese BARKA (HUN) who came out on top against world bronze medalist Tetyana KIT (UKR), 4-2. 

In their gold-medal match, Barka and Kit exchanged two-and-two in the opening period, but it was Barka who had the lead on criteria. The Hungarian wrestler picked up her other two points off of Ukrainian cautions and added a continental gold medal to her resume for the first time in her career. 

At 65kg, Elis MANOLOVA (AZE) spoiled Kriszta INCZE’s (ROU) hopes of becoming the first Romanian women’s wrestler to win a European gold medal by scoring six unanswered second-period points to win the gold medal, 6-4. 

Manolova was down 4-0 heading into the intermission, but never panicked and tied the match with a takedown and a pair of stepouts, but still trailed on criteria. The Azeri thought she took the lead with a stepout with 15 seconds left, but a challenge determined the wrestlers were grounded and the call was reversed. 

With under 10 seconds left, the Azeri took a desperation shot and silenced the crowd with a takedown as time expired to win her third continental title and first since 2015. 

RESULTS
GOLD - Ukraine (168 points)
SILVER  - Bulgaria  (112 points)
BRONZE - Turkey (98 points)
Fourth – Azerbaijan (96 points)
Fifth - Russia (89 points)

53kg 
GOLD - Stalvira ORSHUSH (RUS) df. Lilya HORISHNA (UKR), 13-3
BRONZE - Vanesa KALADZINSKAYA (BLR) df. Roksana ZASINA (POL), 2-0 
BRONZE - essica Cornelia Francisca BLASZKA (NED) df. Tatiana DEBIEN (FRA), 6-4 

57kg
GOLD - Emese BARKA (HUN) df. Tetyana KIT (UKR), 4-2
BRONZE - Anastasia NICHITA (MDA) df. Mathilde Hélène RIVIERE (FRA), 8-7 
BRONZE - Alyona KOLESNIK (AZE) df. Mimi HRISTOVA (BUL), via fall 

62kg
GOLD - Taybe YUSEIN (BUL) df. Aurora CAMPAGNA (ITA), 4-0 
BRONZE - Marianna SASTIN (HUN) df. Moa NYGREN (SWE), 3-2 
BRONZE - Tetiana OMELCHENKO (AZE) df. Ilona PROKOPEVNIUK (UKR), 6-4 

65kg
GOLD - Elis MANOLOVA (AZE) df. Kriszta Tunde INCZE (ROU), 6-4 
BRONZE - Petra OLLI (FIN) df. Henna JOHANSSON (SWE), 2-2 
BRONZE - Mariia KUZNETSOVA (RUS) df. Asli DEMIR (TUR) , 14-3

72kg 
GOLD - Alina BEREZHNA STADNIK MAKHYNIA (UKR) df. Anna Carmen SCHELL (GER), via fall 
BRONZE - Tatiana KOLESNIKOVA MOROZOVA (RUS) df. Alexandra ANGHEL (ROU), 5-4 

L'Hebdo !

L'Hebdo du 16 juillet !

By Eric Olanowski

En revue, les changements de têtes de série des mondiaux suite au Yasar Dogu, les éliminatoires du Japon, la lancée de Wiebe, les résultats du championnat d'Asie des juniors et l'envol du Karavaev la semaine prochaine.

1. Quatre nouvelles têtes de série suite au Yasar Dogu 
Quatre nouvelles têtes de série sont apparues après l'ultime événement de série de classement de l'année, le Yasar Dogu, qui s'est clôt ce weekend à Istanbul en Turquie.

Frank CHAMIZO (ITA) et Kyle SNYDER (USA) sont désormais au sommet des 74 et 97kg respectivement, tandis que la Turquie réussit un doublé féminin grâce à Buse TOSUN et Yasemin ADAR, têtes de série des 72 et 76kg. 

Frank Chamizo, double champion du monde, avait quatre points de retard sur le champion du monde en titre Zaurbek SIDAKOV (RUS) à l'ouverture du Yasar Dogu, mais sa médaille d'argent lui permet de passer devant. Son adversaire pour une possible demi-finale des mondiaux sera peut-être le dauphin des mondiaux de Budapest Avtandil KENTCHADZE, classé quatrième des 74kg. 

Kyle Snyder était à deux points de son rival Abdulrashid SADUALEV (RUS) ; sa médaille d'or d'Istanbul lui permet de se positionner devant le blindé russe dans la catégorie des 97kg.

Buse Tosun était, elle, à neuf point de la championne du monde en titre Justina DI STASIO (CAN). Ses 14 points de série obtenus au Yasar Dogu la classent dorénavant No.1 des 72kg. 

Yasemin Adar déborde la championne du monde de Budapest Adeline GRAY (USA) chez les 76kg grâce à une troisième place à Istanbul. Adar devra faire face à la championne olympique 2016 et tête de série No.4 Erica WIEBE (CAN) - si toutes deux atteignent les demi-finales des mondiaux de Noursoultan.Erica WIEBE (CAN) vainc la championne du monde Yasemin ADAR (TUR) sur son chemin du titre au Yasar Dogu. (Photo : Gabor Martin)

2. Wiebe au-dessus de championnes du monde et olympiques pour la troisième fois
La championne olympique canadienne Erica Wiebe a vaincu la championne du monde 2017 Yasemin Adar ; c'est la troisième compétition consécutive où elle a le dessus sur des championnes du monde ou olympiques. Wiebe renverse la classée No.1 mondiale Yasemin Adar 6-2 en 1/4 de finale du Yasar Dogu.

Lors du Sassari, Wiebe avait vaincu en première période la championne olympique Natalia VOROBIEVA (RUS), et enchaînait avec une victoire sur la championne du monde en titre Justina Di Stasio en finale de la Coupe du Canada il y a trois semaines.

Après son quart remporté sur Adar au Yasar Dogu, Wiebe a vaincu la classée No.2 mondiale Aline ROTTER FOCKEN (GER), avant de se saisir de l'or du Yasar dans une victoire 2-1 sur Aline DA SILVA FERREIRA (BRA). 

La Canadienne est désormais tête de série No.4 pour les mondiaux de Noursoultan et retrouvera à nouveau Adar en demi-finale - si toutes deux résistent jusque-là.

Haruna OKUNO (JPN) sera aux éliminatoires des 55kg. (Photo : Sachiko Hotaka)

3. Okuno et Ota en éliminatoire de l'équipe du Japon pour des catégories non-olympiques
La championne du monde Haruna OKUNO et la médaillée olympique d'argent de Rio 2016 Shinobu OTA, qui n'ont pas été sélectionnées cette année dans les catégories de poids olympiques pour les mondiaux de Noursoultan, sont en lice pour des classes non-olympiques de l'équipe du Japon, a annoncé la Fédération japonaise de lutte.

Okuno, championne du monde des 53kg à Budapest, passe en 55kg - la classe dans laquelle elle avait obtenu l'or à Paris en 2017. Okuno a été vaincue en 53kg par Mayu Mukaida, championne du monde des 53kg passée dans la catégorie olympique.

De même, la championne d'Asie Ota n'a su faire face à la championne du monde 2017 Kenichiro FUMITA en 60kg - lutte gréco-romaine, et tentera d'obtenir une place dans l'équipe dans la catégorie non-olympique des 63kg lors des éliminatoires prévus le 21 juillet prochain au Centre national d'entraînement de Tokyo.

Amir Hossein Abbas ZARE (IRI) est l'un des six athlètes titrés lors championnat d'Asie juniors de Chon Buri en Thaïlande. (Photo : Sachiko Hotaka)

4. Rideau sur le championnat d'Asie des juniors de Chon Buri
Le rideau est tombé sur le championnat d'Asie des juniors de Chon Buri en Thaïlande. Les titres de lutte libre et de lutte gréco-romaine reviennent à l'Iran, celui de lutte féminine au Japon.

Comme elle l'avait fait la veille en lutte gréco-romaine, l'Iran remporte trois médaille d'or en lutte libre et termine avec 201 points et 55 d'avance sur le Japon. L'Inde est troisième avec 129 points.

L'Iran s'est encore saisi de quatre médaille d'or en lutte gréco-romaine, pour un total de sept titres sur deux jours. 

218 points récoltés par l'Iran en GR, largement suffisants pour remporter le titre par équipe avec 72 points d'avance sur le Kazakhstan. L'Inde est à nouveau troisième, à un tout petit point du  Kazakhstan.

Le Japon médaille dans toutes les catégories de lutte féminine et termine la compétition avec 200 points : quatre d'or, deux d'argent et quatre de bronze. L'équipe de Chine est deuxième avec 157 points, l'Inde troisième ! avec 123 points

Médaillé mondial de bronze, le Biélorusse Viktar SASUNOUSKI est en quête de son troisième titre au. (Photo : Gabor Martin)

5. Oleg Karavaev Begins Next Friday
La saison de lutte gréco-romaine se termine la semaine prochaine avec l'ultime ECS de lutte gréco-romaine de l'année, le Oleg Karavaev. Le tournoi d'une durée de deux jours débute à Minsk, en Biélorussie, le 26 juillet et sera diffusé en direct sur www.unitedworldwrestling.org

Bien qu'encore non officielles, les inscriptions du Oleg Karavaev comptent 175 athlètes venus de 19 pays. Les inscriptions officielles seront publiées en fin de semaine.