Iran World Team Trials

Three Yazdani’s Win Iran Freestyle Team Trials, Ghasemi Retires

By Ali Feiz

The small town of Jouybar, located in the Mazandaran province, introduced yet another talent to Iranian wrestling as three wrestlers from the Yazdani family won a spot on Iran’s freestyle team for 2019 World Championships in Kazakhstan.

Amir YAZDANI won the 65kg title in the Iran team trials, as his older cousin and two-time world champion Reza YAZDANI topped 97kg. Their relative, world and Olympic champion Hassan YAZDANI dominated at 86kg and also punched his ticket to Nur-Sultan, too. 

Iran’s coaching staff decided to hold team trials in only five weights and will select other five wrestlers according to their performance from the entirety of the 2019 season.

65kg- Winner: Amir Mohammad YAZDANI
The youngster Amir Yazdani, a cousin to Reza YAZDANI, finished the 65kg competition with two wins and a loss. Iman SADEGHI had the same record, but the cadet world silver and U23 Asian silver-medal winner beat Sadeghi, 3-2 in the first round to be the best wrestler in this weight.

His sister Zahra YAZDANI is also Asian Alysh Indoor Games champion. 

65kg
Round 1

Amir Mohammad YAZDANI df. Iman SADEGHI, 3-2
Morteza GHIYASI df. Peyman BIYABANI, 3-2

Round 2
Iman SADEGHI df. Peyman BIYABANI, 6-4
Amir Mohammad YAZDANI df. Morteza GHIYASI, 5-4

Round 3
Peyman BIYABANI df. Amir Mohammad YAZDANI, 6-1
Iman SADEGHI df. Morteza GHIYASI, 2-1

74kg Winner: Reza AFZALI
Former Asian champion Reza AFZALI returned to Iran national team at 74kg after a five years absence. Afzali had three victories on the day. The first came against 2019 Asian bronze medal winner Mohammad NOKODI. Then, Afzali defeated two-time world medal winner Seyed MOHAMMADI and capped off his day with a win against Hamed RASHIDI. 

AFZALI competed for Iran at 2014 World Championships where he finished in 13thplace. 

74kg- Round 1
Mohammad NOKHODI df. Seyed Ahmad MOHAMMADI, 4-4
Reza AFZALI df. Hamed RASHIDI, 4-0

Round 2
Reza AFZALI df. Seyed Ahmad MOHAMMADI, 9-7
Hamed RASHIDI df. Mohammad NOKHODI, 4-4

Round 3
Seyed Ahmad MOHAMMADI df. Hamed RASHIDI, 7-7
Reza AFZALI df. Mohammad NOKHODI, 5-0

86kg- Winner: Hassan YAZDANI
The brilliant performance of U23 world champion and 2019 Asian champion Kamran GHASEMPOUR, forced Iran’s national head coach to hold a wrestle-off between him and Olympic and world champion Hassan Yazdani.

Both wrestlers from Jouybar knew each other very well. Yazdani didn’t have an easy job against Ghasempour, but Yazdani earned his Kazakhstan ticket by defeating his rival 6-3.

“Ghasempour is my close friend, and he is a very good wrestler. We know each other styles very well, so it was a tough match for me.” Hassan Yazdani said after the match.

Iranian wrestling fans in attendance filled most of the seats of the Azadi Sports Complex. Hassan Yazdani was their favorite wrestler, and the fans supported him during the competition. “I appreciate the fans, and I thank them for their support. It was my duty to compete in the team trials, and I have done so during the last few years.” Yazdani added. 

After falling to David TAYLOR (USA) in 2018 World Championships, it seems Yazdani will be the favorite to win gold as defending champion Taylor will miss the World Championships due to injury. Taylor’s absence leaves Yazdani very close to his fifth Olympic and world medal at age 25.

97kg- Winner: Reza YAZDANI
Four-time world medal winner Reza Yazdani has returned to Iran’s line up after a three-year absence. Reza Yazdani has missed two Olympic medals because of injury but has focused on taking one last in Tokyo 2020.

The first world medal of YAZDANI returns to 13 years ago in 2006, and he has aimed to capture his fifth world medal in Kazakhstan.

Reza Yazdani was also the third wrestler from Jouybar and also from Yazdani family to win an Iranian team trials gold medal. The fathers of Reza and Hassan are cousins.

97kg 
Round 1
Ali Shabani df. Hamed TALEBI ZARRINKAMAR, 3-2

Round 2
Reza YAZDANI df. Ali SHABANI, 5-3

125kg- Winner: Parviz HADI
Reigning world bronze medal winner Parviz HADI ensured his participation at Kazakhstan by downing two big heavyweight rivals. Hadi, the man who beat Olympic champion Taha AKGUL in last year World Championships, faced two-time Asian champion Yadollah MOHEBBI in the first round and won the match. 4-2.

Then, Hadi met veteran and two-time Olympic medalist Komeil Ghasemi and earned the 4-0 victory. After the match, Olympic silver and bronze medal winner Ghasemi retired and turned around the hall on shoulders of Hadi and thanked the huge support of the fans as he became emotional. 

Ghasemi is the most titled heavyweight wrestler of Iran wrestling history in the Olympic Games as he achieved a bronze medal at the 2012 London Olympics and took silver in the 2016 Rio Games.

“It was a very difficult decision, but I made it. One day you reach the end of the road, and today it was it for me. I thank the Iranian people for their support for many years.” Ghasemi said after retirement.

125kg
Round 1

Parviz HADI df. Yadollah MOHEBBI, 4-2

Round 2
Yadollah MOHEBBI df. Komeil GHASEMI, 6-2

Round 3
Parviz HADI df. Komeil GHASEMI, 4-0

Predicted Iran Freestyle line up for 2019 World Championships
57kg- Reza ATRI
61kg- Mohammad Bagher YAKHKESHI – Behnam EHSANPOUR
65kg- Amir Mohammad YAZDANI
70kg- Younes EMAMI
74kg- Reza AFZALI
79kg- Bahman TEYMOURI
86kg- Hassan YAZDANI
92kg- Alireza KARIMI
97kg- Reza YAZDANI
125kg- Parviz HADI

L'Hebdo !

L'Hebdo du 16 juillet !

By Eric Olanowski

En revue, les changements de têtes de série des mondiaux suite au Yasar Dogu, les éliminatoires du Japon, la lancée de Wiebe, les résultats du championnat d'Asie des juniors et l'envol du Karavaev la semaine prochaine.

1. Quatre nouvelles têtes de série suite au Yasar Dogu 
Quatre nouvelles têtes de série sont apparues après l'ultime événement de série de classement de l'année, le Yasar Dogu, qui s'est clôt ce weekend à Istanbul en Turquie.

Frank CHAMIZO (ITA) et Kyle SNYDER (USA) sont désormais au sommet des 74 et 97kg respectivement, tandis que la Turquie réussit un doublé féminin grâce à Buse TOSUN et Yasemin ADAR, têtes de série des 72 et 76kg. 

Frank Chamizo, double champion du monde, avait quatre points de retard sur le champion du monde en titre Zaurbek SIDAKOV (RUS) à l'ouverture du Yasar Dogu, mais sa médaille d'argent lui permet de passer devant. Son adversaire pour une possible demi-finale des mondiaux sera peut-être le dauphin des mondiaux de Budapest Avtandil KENTCHADZE, classé quatrième des 74kg. 

Kyle Snyder était à deux points de son rival Abdulrashid SADUALEV (RUS) ; sa médaille d'or d'Istanbul lui permet de se positionner devant le blindé russe dans la catégorie des 97kg.

Buse Tosun était, elle, à neuf point de la championne du monde en titre Justina DI STASIO (CAN). Ses 14 points de série obtenus au Yasar Dogu la classent dorénavant No.1 des 72kg. 

Yasemin Adar déborde la championne du monde de Budapest Adeline GRAY (USA) chez les 76kg grâce à une troisième place à Istanbul. Adar devra faire face à la championne olympique 2016 et tête de série No.4 Erica WIEBE (CAN) - si toutes deux atteignent les demi-finales des mondiaux de Noursoultan.Erica WIEBE (CAN) vainc la championne du monde Yasemin ADAR (TUR) sur son chemin du titre au Yasar Dogu. (Photo : Gabor Martin)

2. Wiebe au-dessus de championnes du monde et olympiques pour la troisième fois
La championne olympique canadienne Erica Wiebe a vaincu la championne du monde 2017 Yasemin Adar ; c'est la troisième compétition consécutive où elle a le dessus sur des championnes du monde ou olympiques. Wiebe renverse la classée No.1 mondiale Yasemin Adar 6-2 en 1/4 de finale du Yasar Dogu.

Lors du Sassari, Wiebe avait vaincu en première période la championne olympique Natalia VOROBIEVA (RUS), et enchaînait avec une victoire sur la championne du monde en titre Justina Di Stasio en finale de la Coupe du Canada il y a trois semaines.

Après son quart remporté sur Adar au Yasar Dogu, Wiebe a vaincu la classée No.2 mondiale Aline ROTTER FOCKEN (GER), avant de se saisir de l'or du Yasar dans une victoire 2-1 sur Aline DA SILVA FERREIRA (BRA). 

La Canadienne est désormais tête de série No.4 pour les mondiaux de Noursoultan et retrouvera à nouveau Adar en demi-finale - si toutes deux résistent jusque-là.

Haruna OKUNO (JPN) sera aux éliminatoires des 55kg. (Photo : Sachiko Hotaka)

3. Okuno et Ota en éliminatoire de l'équipe du Japon pour des catégories non-olympiques
La championne du monde Haruna OKUNO et la médaillée olympique d'argent de Rio 2016 Shinobu OTA, qui n'ont pas été sélectionnées cette année dans les catégories de poids olympiques pour les mondiaux de Noursoultan, sont en lice pour des classes non-olympiques de l'équipe du Japon, a annoncé la Fédération japonaise de lutte.

Okuno, championne du monde des 53kg à Budapest, passe en 55kg - la classe dans laquelle elle avait obtenu l'or à Paris en 2017. Okuno a été vaincue en 53kg par Mayu Mukaida, championne du monde des 53kg passée dans la catégorie olympique.

De même, la championne d'Asie Ota n'a su faire face à la championne du monde 2017 Kenichiro FUMITA en 60kg - lutte gréco-romaine, et tentera d'obtenir une place dans l'équipe dans la catégorie non-olympique des 63kg lors des éliminatoires prévus le 21 juillet prochain au Centre national d'entraînement de Tokyo.

Amir Hossein Abbas ZARE (IRI) est l'un des six athlètes titrés lors championnat d'Asie juniors de Chon Buri en Thaïlande. (Photo : Sachiko Hotaka)

4. Rideau sur le championnat d'Asie des juniors de Chon Buri
Le rideau est tombé sur le championnat d'Asie des juniors de Chon Buri en Thaïlande. Les titres de lutte libre et de lutte gréco-romaine reviennent à l'Iran, celui de lutte féminine au Japon.

Comme elle l'avait fait la veille en lutte gréco-romaine, l'Iran remporte trois médaille d'or en lutte libre et termine avec 201 points et 55 d'avance sur le Japon. L'Inde est troisième avec 129 points.

L'Iran s'est encore saisi de quatre médaille d'or en lutte gréco-romaine, pour un total de sept titres sur deux jours. 

218 points récoltés par l'Iran en GR, largement suffisants pour remporter le titre par équipe avec 72 points d'avance sur le Kazakhstan. L'Inde est à nouveau troisième, à un tout petit point du  Kazakhstan.

Le Japon médaille dans toutes les catégories de lutte féminine et termine la compétition avec 200 points : quatre d'or, deux d'argent et quatre de bronze. L'équipe de Chine est deuxième avec 157 points, l'Inde troisième ! avec 123 points

Médaillé mondial de bronze, le Biélorusse Viktar SASUNOUSKI est en quête de son troisième titre au. (Photo : Gabor Martin)

5. Oleg Karavaev Begins Next Friday
La saison de lutte gréco-romaine se termine la semaine prochaine avec l'ultime ECS de lutte gréco-romaine de l'année, le Oleg Karavaev. Le tournoi d'une durée de deux jours débute à Minsk, en Biélorussie, le 26 juillet et sera diffusé en direct sur www.unitedworldwrestling.org

Bien qu'encore non officielles, les inscriptions du Oleg Karavaev comptent 175 athlètes venus de 19 pays. Les inscriptions officielles seront publiées en fin de semaine.